Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Inclusion des élèves

AUTRES PROJETS SOUMIS DANS LE CADRE DU CONCOURS

Commission scolaire de Laval

Soirée de lecture publique

Projet soumis dans la catégorie Préscolaire et primaire

À l’école de l’Équinoxe – Pavillon Arthur-Buies, un groupe de 9 élèves du 3e cycle vivant avec le trouble du spectre de l’autisme (TSA) a organisé une soirée de lecture publique. Au menu, ces élèves ont présenté leurs textes sous diverses formes : lecture, projection, affiches, partageant ainsi leurs intérêts, leurs découvertes. Ce projet les incite à se faire confiance et à travailler en équipe. De plus, ils améliorent leurs compétences en communication orale, ce qui n’est pas toujours facile pour les enfants vivant avec le TSA. Ce projet prouve qu’il est possible pour les enfants ayant des défis particuliers de travailler sur de gros projets, de s’organiser et de persévérer dans sa mise en œuvre.


Préparation des candidates aux tests physiques

Projet soumis dans la catégorie Formation professionnelle

L’Institut de protection contre les incendies du Québec (IPIQ) forme les futures pompières et les futurs pompiers. Il y a une sous-représentation de femmes dans ce secteur d’activité. Voulant augmenter le nombre de femmes, l’IPIQ a décidé d’offrir un programme d’entraînement et de supervision aux filles désirant s’inscrire au programme, afin d’augmenter le taux de réussite aux tests physiques d’admission. Cet accompagnement personnalisé inclut un accès aux installations et un contact avec les enseignants, facilitant ainsi l’intégration future à la formation. Plusieurs employeurs, dont la Ville de Montréal, ont salué l’initiative de l’Institut, Les filles ont le feu sacré, un groupe faisant la promotion de l’augmentation de la représentativité des femmes chez les pompiers a félicité l’établissement pour son engagement.


La bibliothèque vivante

Projet soumis dans la catégorie Services de la commission scolaire

Fruit d’un partenariat entre l’Université de Montréal, l’Université du Québec à Montréal, l’organisme SHERPA, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et la Commission scolaire de Laval, la bibliothèque vivante recueille des récits de migrations d’élèves de classes d’accueil du primaire et du secondaire. Ces récits, écrits par les élèves en différentes langues maternelles et en français, sont diffusés de plusieurs façons : publiés sous forme de recueils de classe; partagés en personne dans les bibliothèques de Laval, présentés dans les écoles. Ce projet contribue à l’insertion et au développement identitaire des élèves immigrants et de leurs familles. Il développe aussi la littératie chez les élèves non francophones et favorise le vivre-ensemble. Près de vingt classes participent maintenant à la bibliothèque vivante.


Éducation à la sexualité en contexte scolaire

Projet soumis dans la catégorie Services de la commission scolaire

À Laval, une équipe multidisciplinaire et intersectorielle a été mise sur pied afin d’accompagner et de favoriser l’aisance des enseignants à animer les apprentissages en éducation à la sexualité. Dans un contexte de diversité, religieuse et ethnique, entre autres, l’équipe a fourni des outils aux membres du personnel afin de leur donner l’élan nécessaire pour aborder des sujets sensibles. Elle a produit une capsule vidéo, un site Web et 39 situations d’apprentissage clés en main, en plus de tenir des séances d’information destinées aux parents et d’offrir des formations aux enseignants. Avec une clientèle scolaire composée de 63 % d’élèves issus de l’immigration, il était important selon la commission scolaire de véhiculer un message positif, inclusif et respectueux en lien avec l’éducation à la sexualité. La capsule vidéo, partagée dans plusieurs autres commissions scolaires, est disponible en français et sous-titrée en anglais, en arabe, en espagnol, en créole et en arménien. Grâce aux actions de l’équipe et à la collaboration de la commission scolaire et de plusieurs partenaires locaux, les enseignants se sont sentis appuyés et bien entourés, au bénéfice des apprentissages des élèves.


Les épingles de la persévérance

Projet soumis dans la catégorie Éducation des adultes

Depuis cinq ans, au centre de formation Le Tremplin, une trentaine d’adultes du programme d’insertion sociale réalisent un projet coopératif favorisant la persévérance scolaire. Les 12 000 épingles, portant un slogan accrocheur, sont produites et distribuées par le groupe. Les adultes participants vivent avec une déficience intellectuelle, des contraintes motrices souvent sévères, des problèmes de santé mentale. À travers la réalisation du projet, ils peuvent développer plusieurs compétences : l’organisation, la persévérance, l’esprit d’équipe, et ce, sans compter les répercussions sur les compétences personnelles telles que la communication, la tolérance, l’estime de soi. Ils ont l’occasion de redonner à la communauté et de donner un coup de pouce et un message d’encouragement à tous les élèves et leurs familles. Il s’agit d’un des nombreux projets mis de l’avant par les commissions scolaires pour favoriser l’intégration sociale et professionnelle des élèves vivant avec des difficultés d’adaptation.


Manœuvre en milieu industriel

Projet soumis dans la catégorie Éducation des adultes

La formation en milieu industriel vise l’intégration à l’emploi de personnes vivant avec un handicap afin qu’elles acquièrent des compétences professionnelles. Ces personnes vivent des expériences concrètes et pertinentes en milieu de travail. Dans le contexte actuel de pénurie de main-d’œuvre pour les manœuvres en milieu industriel, l’intégration de personnes vivant avec un handicap devient une solution pour ces milieux. En plus de développer le savoir-faire chez les élèves, cette intégration permet également de développer des compétences liées au savoir-être. De nombreux partenaires de Laval contribuent au succès du projet. La commission scolaire remplit ainsi sa mission qui est d’assurer la formation des citoyens de demain, peu importe leur origine, leurs défis et leur potentiel. Cela s’inscrit particulièrement ici pour les élèves vivant avec un handicap.