Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Savoir Automne 2019 - Prix d'excellence de la FCSQ 2018-2019

AUTRES PROJETS SOUMIS DANS LE CADRE DU CONCOURS

Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île

L’art d’être unique

Projet soumis dans la catégorie Préscolaire et primaire

À l’école Sainte-Gertrude de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île, les élèves, accompagnés des membres du personnel et de leurs enseignants, ont préparé un spectacle sur le thème L’art d’être unique et ayant pour sous-thèmes la diversité, la différence, la marginalité, les préjugés, l’affirmation de soi et l’originalité. Le spectacle comportait un grand nombre de numéros théâtraux et musicaux. Il a permis de sensibiliser les jeunes et les adultes à la diversité, tout en favorisant l’expression de leurs idées à travers un processus artistique. Le processus théâtral permet à l’élève de mieux comprendre le monde qui l’entoure en prenant la place d’une autre personne, en jouant un personnage dans un contexte donné. Cela l’ouvre sur le monde et sur les autres. Le spectacle a été présenté à tous les élèves, aux membres du personnel de l’école (plus de 500 spectateurs) ainsi qu’aux parents, aux commissaires et aux membres de la communauté (plus de 300 spectateurs).


Ressource pour les élèves dyslexiques au secondaire (RED)

Projet soumis dans la catégorie Secondaire

L’école secondaire de Pointe-aux-Trembles permet aux élèves dyslexiques-dysorthographiques du 1er cycle d’obtenir du soutien par des professionnels (orthopédagogue, orthophoniste, psychologue, technicien en éducation spécialisée) afin de pouvoir réintégrer complètement une classe ordinaire en 3e secondaire. La ressource accueille des élèves de toutes les écoles primaires de la commission scolaire. Elle garde les élèves en classe ordinaire au lieu de les référer à des classes spécialisées. Par leurs réussites, leur implication sportive ou communautaire, ces élèves apprennent, se valorisent et atteignent leur potentiel. On insiste également sur le développement socioaffectif, ces enfants ayant parfois vécu des échecs dans leur parcours primaire. Reconnu par l’ensemble des écoles primaires de la commission scolaire, le projet a été présenté lors du congrès de l’Institut des troubles d’apprentissage en mars 2018.