Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Juin 2014

13e Congrès de l’AQPDE

[email protected] vers le changement
| Par Anne DeSmet, Directrice de l’école de la Chaumière et Hélène Laberge, Directrice adjointe de l’école Jules-Émond/ Amédée-Boutin, Commission scolaire de la Capitale
caroline-rouleau-et-danielle-boucher

À gauche , la présidente de l’AQPDE, Danielle Boucher, au congrès en avril dernier. Elle est accompagnée de Caroline Rouleau, directrice des écoles des Tilleuls et St-Thomas, de la Commission scolaire de la Côte du-Sud.

Cette année, comme son titre l’indique, le 13e congrès de l’Association québécoise du personnel de direction des écoles (AQPDE) s’est tenu en avril dernier sur le thème du changement. Évolution technologique, leadership transformationnel, communication, communautés d’apprentissage, sont là des sujets des plus enrichissants qui ont été présentés aux 200 directions d’établissement qui étaient au rendez-vous.

Ce n’est pas un secret, la direction d’établissement scolaire occupe une fonction aussi passionnante que complexe, mais également en constante évolution. La mise à jour de ses connaissances est donc fondamentale.

D’entrée de jeu, la présidente du comité organisateur du congrès, Manon Fortin, a donné le ton de l’événement.  Son allocution d’ouverture a rappelé, non sans une pointe d’humour, que « la seule chose qui ne change pas dans notre quotidien de direction d’établissement, c’est que nous sommes tous les jours confrontés au changement! » Qu’il s’agisse des changements technologiques, sociaux, organisationnels et même générationnels, la direction d’un établissement scolaire doit gouverner son équipe avec rigueur et la piloter à travers ces nouveaux paradigmes. Le congrès de l’AQPDE est un moment phare qui permet de s’arrêter, de se ressourcer et de réfléchir ensemble sur nos stratégies de gestion du changement.

De son côté, Danielle Boucher, présidente de l’AQPDE, s’est adressée à ses membres en rappelant qu’au dernier congrès elle les avait invités à « jeter des ponts vers l’avenir » pour faire avancer la profession. Elle a donc tenu parole en proposant une programmation des plus percutantes. La responsabilité du gestionnaire scolaire est aussi de savoir mobiliser son équipe dans ses innovations. Il se doit d’être au fait des nouvelles pratiques ; un défi de taille qui permettra cependant d’optimiser son travail qui vise la réussite de l’élève et le place au cœur de ses actions.

Oser innover

Il faut oser innover et trouver la formule qui répondra aux attentes de chacun. L’événement a permis d’en prendre conscience dans la pratique de directeur. La programmation en offrait pour tous les goûts : innovations technologiques, conférences, formations en ateliers, temps d’échanges, expositions, reconnaissances… Mais que retiendront les congressistes des paroles entendues, des théories présentées, des résultats de recherche divulgués, des échanges animés ? Si une citation pouvait résumer l’essentiel des propos tenus ce serait celle citée par une des conférencières, Hélène
Desrochers, en parlant de Darwin : « Ce n’est pas le plus fort de l’espèce qui survit, ni le plus intelligent, mais le plus sensible au changement ».

Un hommage bien mérité

Durant le congrès, l’AQPDE a rendu hommage comme elle le fait depuis plusieurs années déjà, à une personnalité qui a marqué le monde de l’éducation par son implication et sa contribution à l’évolution de la profession. Sa présidente, Danielle Boucher, a rappelé que la force d’une communauté se mesure dans sa capacité à réfléchir, à générer des solutions, à reconnaître et apprécier l’apport des membres qui la composent. Cette année, cet hommage a été rendu à Marc Giguère qui a été, tour à tour, enseignant, gestionnaire en éducation et chargé de cours à l’Université Laval pour former de nouvelles directions d’établissement. Il a participé à l’amélioration de la profession et ses conseils auprès de notre organisation
sont toujours des plus appréciés. Félicitations M. Giguère!

L’AQPDE a pu aussi compter sur la présence de nombreux exposants qui ont permis aux gestionnaires des établissements de mettre leurs connaissances à jour en matière de services et de produits divers liés au monde scolaire. Soulignons, de plus, que chacun des participants a eu droit à un cadeau fait par un artisan, résultat de projets entrepreneuriaux présentés par différentes écoles. L’idée empruntée à la Fédération des comités de parents a fait des petits… et des heureux. L’AQPDE tient à remercier les 19 écoles participantes et à féliciter les 4 projets gagnants.

Garder le [email protected] sur la formation continue

Pour relever les défis de l’avenir en éducation, la formation continue des directions d’établissements scolaires est essentielle. La présidente de l’AQPDE a tenu à le rappeler à ses membre à la clôture du congrès et ce, pour s’adapter au contexte de mouvance et se créer des réseaux de communications et d’échanges. « J’affirmerai sans prétention que nous participons directement au développement du Québec en occupant un rôle central dans la formation de ceux et celles qui deviendront des citoyens actifs dans leur communauté. Soyons fiers de cette immense contribution! »

logo