Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Savoir hiver 2019 - Dossier : démocratie

S’ouvrir à la démocratie dès le plus jeune âge

Marlène Lebreux
Conseillère en éducation
à la démocratie,
Élections Québec

Chèrement acquise au fil des siècles, la démocratie a marqué notre histoire. Préserver sa vitalité constitue un enjeu pour la société d’aujourd’hui. Élections Québec met en oeuvre différentes initiatives pour encourager et faciliter l’exercice du droit de vote, mais également pour initier les futures citoyennes et les futurs citoyens à la culture démocratique. À ce chapitre, le milieu scolaire constitue un environnement privilégié où les valeurs démocratiques s’expriment, s’apprennent et se vivent à travers des expériences pratiques et significatives.

Des pas vers l’éducation politique et sociale des enfants

Les parents sont au coeur de l’éducation sociale de leurs enfants. Mais d’autres formes d’influence entrent en jeu dès que l’enfant fait ses premiers pas sur le chemin de l’école. Maintenant élève, il y apprend à lire, à écrire, à compter. Il s’ouvre à différentes matières scolaires. Et, en plus de ses habiletés cognitives, il développe ses aptitudes à communiquer, à vivre en harmonie avec les autres et à mieux comprendre la société dans laquelle il vit.

Plusieurs études abordent le thème de l’éducation sociale et politique des enfants en milieu scolaire. Valérie-Anne Mahéo, chercheuse à l’Université de Montréal, a réalisé le projet de recherche intitulé L’éducation à la citoyenneté au primaire : de l’école à la maison. Celui-ci a permis d’évaluer, lors des élections générales municipales de 2017, l’effet d’activités d’éducation à la démocratie chez des élèves de 5e et 6e année. Les résultats abondent dans le sens de plusieurs autres études et confirment les effets positifs des expériences de socialisation politique des enfants sur leur parcours. Ils démontrent également que les enfants peuvent, à leur tour, exercer une influence sur leurs parents, et même les encourager à aller voter.

Offrir des expériences pratiques de démocratie aux futures électrices et futurs électeurs leur
permet notamment de prendre conscience de l’importance de ce geste citoyen qu’est celui
de voter.

 

Des expériences pour s’initier à la vie démocratique

Pour Élections Québec, les jeunes doivent être sensibilisés à la vie démocratique bien avant d’avoir l’âge de voter. S’exprimer, s’engager et voter sont des compétences qui s’acquièrent en vivant des expériences concrètes et significatives.

Ainsi, en plus d’appliquer la Loi électorale, d’organiser des élections et de veiller au respect des règles sur le financement politique et à la protection des droits électoraux, Élections Québec fait de l’éducation à la démocratie une priorité. Depuis plus de 25 ans, l’institution développe son expertise et soutient l’apprentissage de la démocratie dans les écoles primaires et secondaires du Québec.

« L’éveil à la démocratie est un processus qui doit commencer tôt dans la vie. Offrir des expériences pratiques de démocratie aux futures électrices et aux futurs électeurs est un investissement pour l’avenir. Ces expériences leur permettent notamment de prendre conscience de l’importance de ce geste citoyen qu’est celui de voter », a affirmé Pierre Reid, directeur général des élections du Québec, lors des dernières élections générales provinciales, alors qu’Élections Québec déployait, pour la première fois, ses petits bureaux de vote dans toutes les circonscriptions du Québec.

Électeurs en herbe : pour apprendre à voter

Grâce aux petits bureaux de vote du programme Électeurs en herbe, les enfants qui accompagnent leurs parents peuvent, à leur tour, remplir un bulletin de vote et s’initier au fonctionnement de notre démocratie.

Aux dernières élections provinciales, près de 180 000 jeunes sont passés à un petit bureau de vote et ont répondu à une question liée à la démocratie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les petits bureaux de vote du programme Électeurs en herbe font partie des initiatives que met de l’avant Élections Québec pour conscientiser la future génération d’électrices et d’électeurs. Aux dernières élections provinciales, près de 180 000 jeunes qui accompagnaient leurs parents se sont initiés au geste de voter en répondant à une question liée à la démocratie.

Le programme Électeurs en herbe, c’est aussi les simulations électorales, qui ont lieu dans les écoles primaires et  secondaires ainsi que dans les organismes jeunesse lors d’élections générales municipales et provinciales. L’automne dernier, plus de 169 000 jeunes ont participé à ce programme et ont eu accès au matériel pédagogique. En effet, la démarche propose aux enseignantes et enseignants des activités pédagogiques qui préparent les élèves à vivre leur simulation électorale. Au cours de ces activités, les apprentis électeurs apprennent, entre autres, à distinguer les différents paliers de gouvernement (fédéral, provincial, municipal et scolaire), à se questionner sur les enjeux de la société et à découvrir différentes façons de s’engager dans leur milieu. Le vote est une forme d’engagement citoyen, mais il y en a d’autres. La vie démocratique, c’est aussi ce qui se passe entre les élections !

Conseils d’élèves : de jeunes élus en action

L’équipe de formateurs Vox populi se déplace aux quatre coins du Québec pour rencontrer les jeunes élus et les responsables de conseils d’élèves.

 

Les conseils d’élèves sont des instances qui permettent aux jeunes qui souhaitent s’engager de devenir des acteurs au sein de leur école. Élus par leurs pairs, les jeunes membres du conseil se familiarisent activement avec le fonctionnement de la démocratie et le processus de prise de décision, et ce, tout en s’investissant dans la réalisation de projets qui feront une différence dans leur milieu.

Vox populi : Ta démocratie à l’école !, un programme offert conjointement par l’Assemblée nationale du Québec et Élections Québec, soutient les écoles primaires et secondaires dans la mise en place de leur conseil d’élèves. L’édition 2018-2019 compte 260 établissements membres, ce qui représente plus de 3 600 élèves élus ! Par l’entremise de leur conseil, les écoles membres donnent une place de choix à leurs élèves dans les décisions concernant la vie scolaire.

Lauréat du prix Coup de chapeau de l’activité récompense 2017-2018 du programme Vox populi, l’école Curé-Beaudet, de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, a tenu une campagne électorale animée où toutes les électrices et tous les électeurs ont pu s’exprimer pour former leur nouveau conseil d’élèves.

Tenue d’élections, fonctionnement d’un conseil d’élèves, rôles et responsabilités des élus et réalisation d’un projet collectif sont autant de sujets qui peuvent faire l’objet des séances de formation offertes par l’équipe de Vox populi, qui se déplace aux quatre coins du Québec pour rencontrer les jeunes élus et les responsables de conseils d’élèves.

Élections Québec permet aussi à des jeunes du secondaire de vivre les coulisses d’une élection lors d’une élection partielle dans leur circonscription. Pendant la journée du scrutin, les élèves qui participent à ce programme sont aux premières loges pour observer les différentes étapes nécessaires au bon déroulement d’une journée de vote et, ainsi, démystifier le travail des différents acteurs qui rendent possible une telle opération.

Une responsabilité partagée

Grâce au programme Vivre les coulisses d’une élection, Jean Michel
Bussières et Anne Desmeules-Perron, élèves de l’école secondaire la Cité étudiante de Roberval de la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets, ont
eu l’occasion d’observer le travail du personnel électoral lors de l’élection
partielle qui a eu lieu dans leur circonscription, le lundi 10 décembre dernier.

Les expériences de démocratie offertes en milieu scolaire sont de plus en plus nombreuses et variées. À l’instar d’Élections Québec, plusieurs organisations mettent en oeuvre des projets qui visent à initier les jeunes aux valeurs démocratiques. L’école est aussi à l’origine de plusieurs initiatives qui stimulent le sens de l’engagement et la participation citoyenne des élèves.

Voilà qui est de bon augure pour l’avenir. Nous avons tous un rôle à jouer afin de cultiver l’intérêt des jeunes pour nos institutions politiques et de les aider à développer de saines habitudes de vie démocratique. Il en va de la société de demain, puisqu’ils auront un rôle important à jouer en tant que citoyennes et citoyens. •

Aucun commentaire pour le moment.