Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Savoir hiver 2019 - Dossier : démocratie

Promouvoir la gouvernance scolaire sur les réseaux sociaux

Catherine Harel-Bourdon Présidente, Commission scolaire de Montréal

Initiative soutenue par la Concertation régionale montréalaise de la Fédération des commissions scolaires du Québec, la campagne de médias sociaux Mon élu scolaire au coeur de ma communauté a pour objectif de sensibiliser la population à l’importance du rôle joué par les commissaires scolaires dans le milieu éducatif québécois. Méconnue du grand public, l’action des commissaires est trop souvent perçue comme un prolongement de la machine administrative des commissions scolaires. Or, c’est loin d’être le cas. L’élu scolaire est un maillon essentiel entre la commission scolaire et l’ensemble des intervenants impliqués dans les écoles de son quartier, qu’il s’agisse des parents, des équipes-écoles, des voisins ou des organismes communautaires.

Principalement articulée autour de sa page Facebook, la campagne Mon élu scolaire au coeur de ma communauté vise à mieux faire connaître ce rôle, tout en partageant des informations pertinentes pour les parents ayant des enfants d’âge scolaire. La promotion de la persévérance scolaire, l’intégration de nos jeunes à l’école et la préparation de leur avenir font ainsi partie des préoccupations mises en valeur dans la campagne. On y retrouve une grande diversité de publications, dont plusieurs vidéos produites spécifiquement pour mettre en valeur des exemples précis où l’importance de l’intervention des élus scolaires est mise en lumière.

La force des vidéos

Dans le cadre du deuxième volet de la campagne qui s’est déroulé du début de septembre à la fin de novembre 2018, deux nouvelles vidéos ont été produites et ont obtenu un franc succès auprès de la clientèle ciblée.

La première, publiée au début d’octobre, concerne l’action de deux mères, Julie et Marie, qui ont pris les choses en main pour rendre l’école secondaire de leur quartier plus attrayante aux parents de futurs élèves. Elles ont ainsi collaboré avec leur commissaire et la direction de l’école Chomedey-De-Maisonneuve à la mise en place d’un Passeport pour ma vie de quartier qui donne l’accès gratuit à de nombreux équipements et activités situés à proximité de l’institution. Cette entente est le fruit d’une collaboration avec différents partenaires, allant d’Espace pour la vie à l’Impact de Montréal, en passant par le Parc Olympique et le Garage à musique.

Cette vidéo a rejoint un vaste auditoire alors que plus de 10 000 personnes l’ont regardée et que plus de 600 personnes y ont réagi sur plus de 23 000 personnes atteintes. Au-delà de ces statistiques, force est de constater que cette publication a touché la cible puisque son auditoire principal était principalement composé de femmes de 35-44 ans, segment associé à une grande proportion de familles ayant des enfants d’âge scolaire.

La seconde vidéo Une école primaire au centre-ville met en valeur le rassemblement des forces de mobilisation citoyenne pour sensibiliser les instances gouvernementales à la nécessité de construire une nouvelle école primaire dans le secteur Peter-McGill au centre-ville de Montréal. Il existe actuellement un important déficit d’espace pour les futurs élèves dans ce secteur. Les forces vives du quartier ont collaboré avec leur élue scolaire et les élus des différents paliers pour tenir une manifestation de sensibilisation au problème et présenter leur projet aux représentants municipaux. On y retrouve notamment la famille Singh, très engagée sur le plan communautaire et Mathieu Pajot, chargé de projet en mobilisation citoyenne, qui soulignent l’importance du rôle de leur élue scolaire dans l’avancement du projet de nouvelle école.

Quatre autres vidéos sur des thèmes similaires avaient été réalisées et diffusées dans le premier volet de la campagne qui s’est déroulée durant l’année scolaire précédente. Bien qu’on doive y investir des moyens plus importants, ce type de publication génère un impact nettement supérieur. La puissance d’évocation des images en mouvement, mettant en évidence des cas spécifiques de collaboration avec des élus scolaires, permet de saisir du premier coup d’oeil toute la portée de leurs actions.

 

Des appuis significatifs du milieu

De par leurs interactions constantes avec la communauté de leurs quartiers respectifs, les élus scolaires jouissent d’une réputation enviable auprès des parents et des personnes oeuvrant quotidiennement à l’amélioration de leur environnement social. La page Mon élu scolaire au coeur de ma communauté vise à mettre en valeur cette reconnaissance en publiant de nombreuses citations livrées par des citoyens engagés. Il peut s’agir aussi bien d’élus gouvernementaux, de gestionnaires d’organismes communautaires ou de parents d’élèves reconnus pour leur dévouement envers le milieu scolaire. En voici quelques exemples :

Un coup de pouce aux parents

Afin de compléter l’éventail de ses publications, Mon élu scolaire au coeur de ma communauté propose également des publications offrant des informations pratiques et des conseils destinés aux parents d’élèves. La gamme de ces publications est très variée et reflète un autre aspect du rôle des commissaires, soit celui de contribuer à répondre aux besoins des familles en ce qui a trait aux différents sujets touchant l’éducation. La page Facebook devient ainsi un outil de référence utile et polyvalent. Un calendrier de publications est établi chaque mois pour assurer une alimentation continue de la page, principe essentiel pour maintenir une bonne visibilité sur les réseaux sociaux. La portée est assurée par un mélange de diffusion organique et d’actions sponsorisées, permettant de rejoindre plus efficacement un auditoire représentatif et ciblé.


Une initiative appelée à se poursuivre

Au moment où des questions sont soulevées quant à la pertinence du rôle des élus et du cadre actuel de gouvernance scolaire, la page Mon élu scolaire au coeur de ma communauté est un outil de diffusion important qui offre à la population une fenêtre ouverte sur la réalité des commissaires et sur la portée de leurs actions. Il serait souhaitable, dans le cadre de ses prochains volets, d’élargir son bassin de publications en invitant l’ensemble des commissions scolaires québécoises à y soumettre des exemples de leurs réalités respectives, souvent différentes de celles de la métropole. Histoire à suivre…•

Aucun commentaire pour le moment.