Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Réussite des élèves

Colloque FCSQ - 25 mai 2018 - L’école et sa communauté : un partenariat déterminant

Atelier – L’Initiative sherbrookoise en développement des communautés

Un modèle de partenariat innovant pour le développement des communautés

L’atelier a été présenté par Caroline Proulx, directrice de Sherbrooke Ville en santé et Christian Bibeau, directeur de la Corporation de développement communautaire de Sherbrooke et commissaire scolaire à la Commission scolaire de la région-de-Sherbrooke (CSRS). Ils sont tous deux des acteurs centraux dans la concrétisation des objectifs visés par l’ISDC. L’atelier s’est ouvert avec une réflexion collective pour essayer d’identifier les éléments facilitants pour qu’une communauté s’implique auprès de son école de quartier et le rôle de l’élu scolaire dans ce processus.   Les échanges ont notamment porté sur les valeurs et les conditions favorables pour que le soutien de la communauté se transpose concrètement envers l’école. Il a été mentionné d’avoir des processus souples, ouverts et inclusifs et surtout de bien connaitre son milieu, les acteurs et les leviers de chacun.  Cela rejoignait tout à fait les principes d’action de l’ISDC et a permis de mettre la table pour  présenter l’Initiative.

La petite histoire de l’ISDC
L’Initiative sherbrookoise en développement des communautés (ISDC) est née d’une entente tripartite entre la Ville de Sherbrooke, la CSRS et le CIUSSS de l’Estrie-CHUS. L’objectif était de se doter d’une vision commune en développement des communautés, d’arrimer des pratiques d’actions, au profit et en soutien aux tables de quartier. Cette initiative s’est bâtie à partir d’un projet pilote mené de 2013 à 2015 et qui est venu confirmer le besoin d’approfondir les collaborations, ainsi que la pertinence d’une telle approche à l’échelle locale.  

Avec comme mission d’avoir un impact structurant sur le développement et la vitalité des communautés à Sherbrooke pour améliorer les conditions et la qualité de vie, l’ISDC retient la définition du développement des communautés comme « un processus de coopération volontaire, d’entraide, de construction de lien sociaux entre les résidents et les institutions d’un milieu local, visant l’amélioration des conditions de vie sur les plans physique, sociale et communautaire » (INSPQ 2002 Bourque & coll. 2003). Elle préconise pour ce faire, une approche intégrée en développement des communautés et en soutien aux milieux comme outils de participation citoyenne et d’inclusion sociale.

Principes directeurs et gouvernance de l’ISDC
Guidée par des principes directeurs, tels la complémentarité et le respect des partenaires, une vision globale intégrée ainsi qu’une souplesse dans les stratégies, l’ISDC joue un rôle de vigie et réalise des analyses globales en amont des actions. Ceci facilite la cohérence, la priorisation, l’efficience des concertations tout en évitant les dédoublements. Étant un projet collectif, l’ISDC propose donc un modèle de gouvernance souple, multi-niveaux reflétant l’approche de co-construction. Les partenaires ont d’ailleurs pris plusieurs mois pour élaborer le Cadre de référence de l’ISDC, afin de s’assurer d’une compréhension commune et de l’adhésion de chacune des parties. 

La gouvernance est partagée par 3 comités  interconnectés, qui relèvent au final du Conseil d’administration de Sherbrooke Ville en santé ; une table des directions générales des institutions publiques des secteurs de la santé, municipal, de l’éducation et économique. La CDC de Sherbrooke est le fiduciaire de l’Initiative. 

Le Comité stratégique maintien les liens interorganisationnels en matière de développement des communautés et autres enjeux communs et porte une réflexion stratégique sur l’arrimage et la cohésion des pratiques en développement des communautés et soutien aux milieux

Le Comité de pilotage défini et encadre les paramètres de gestion de l’ISDC (avec le fiduciaire), il révise et applique le processus d’accès au soutien en développement des communautés.

Le Comité des partenaires veille à l’équité territoriale ; permet les échanges de bonnes pratiques en développement des communautés ; et soutient l’élaboration de projets d’actions transversales

Le milieu scolaire, tout comme le municipal et celui de la santé, se retrouve donc à chacun des niveaux allant d’une direction d’école au comité des partenaires, jusqu’à la direction générale adjointe aux affaires éducatives de la CSRS, au comité stratégique.

Orientations stratégiques de l’ISDC
Bien que soucieuse de partager les bonnes pratiques, l’ISDC évite de développer des pratiques mur-à-mur. Ainsi, au sein de l’ISDC, le choix d’une stratégie est dicté par les besoins identifiés par les milieux.

Concrètement, l’ISDC soutient les tables de quartier par le financement d’agents de développement, un rôle pivot pour faciliter la participation citoyenne et celle des partenaires du milieu. L’ISDC souhaite aussi  mettre en place une communauté de pratiques entre les acteurs. Le volet Soutien aux milieux est quant à lui doté de deux agentes de développement pour soutenir le déploiement de deux thèmes transversaux retenus par les partenaires : le rapprochement interculturel ainsi que la sécurité alimentaire. Il s’agit donc pour l’ISDC de soutenir des actions spécifiques en lien avec ces thèmes, dans une perspective de développement des communautés et d’approche de proximité dans les quartiers.

Pour son volet Soutien aux projets innovants et porteurs à l’échelle locale, trois projets intersectoriels structurants ont été retenus pour financement en 2018-2019.  Ce sont des projets mobilisateurs pour les milieux qui permettent de renforcer le tissu social et de favoriser la participation active des citoyens.  L’ensemble du déploiement a été réfléchi par les partenaires et soutenu la Fondation Lucie et André Chagnon (FLAC).  Ce dialogue entre l’ISDC et la FLAC a été très stimulant pour les partenaires, permettant l’ancrage d’une collaboration à long terme.  Cette collaboration permettra aussi de bien documenter et évaluer la démarche pour voir comment une démarche intégrée peut être contributive pour favoriser la réussite éducative.

Un exemple vivant du déploiement de l’ISDC  …Concertation école LaRocque-communauté : le Parc-école intégré
Les conférenciers ont tenu à présenter comment le déploiement de l’ISDC peut soutenir concrètement un quartier. L’exemple de l’école LaRocque était tout à propos.  Il s’agit d’une école située dans une des communautés les plus défavorisées de l’Estrie. Elle accueille un taux élevé d’élèves à besoins particuliers dont plusieurs avec d’importantes difficultés. En raison du faible taux de réussite scolaire et des problèmes susmentionnés, l’école LaRocque et la CSRS on fait une demande d’intervention communautaire au service d’organisation communautaire du CIUSSS de l’Estrie-CHUS au printemps 2012. Cette demande a conduit à la réalisation du portrait de la communauté et à l’identification en 2013, de trois axes majeurs pour améliorer la réussite éducative et les conditions de vie dans le quartier.

Une table de concertation intersectorielle a progressivement pris forme et tenait sa première assemblée de quartier en janvier 2017. Les membres et citoyens ont alors rêvé d’un parc-école intégré.  Une grande mobilisation du milieu et une collaboration entre la Ville de Sherbrooke, l’école LaRocque et la Paroisse La Bienheureuse-Marie-Léonie-Paradis s’est déployée en vue de la réalisation du projet et a facilité le début des travaux en Juin 2018 (Lien web – Plan concept – projet cour École LaRocque).

Plusieurs bienfaits sont anticipés comme retombées du projet. C’est entre autres la création d’un véritable milieu de vie tant pour les élèves que pour les membres de la communauté, adapté à tous les âges.

Les conférenciers ont eu la chance d’échanger avec les participants sur la mise en œuvre et la place du milieu scolaire au sein de l’ISDC.  En guise de conclusion, les conférenciers ont souhaité avoir inspiré par cette Initiative qui jette les bases d’un écosystème en développement des communautés, tout en rappelant que chaque territoire est unique, composé de ses propres réalités et défis, qui ont le potentiel de nourrir des démarches tout aussi porteuses.

Aucun commentaire pour le moment.