Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Les saines habitudes de vie

Commission scolaire de Montréal

Catégorie Préscolaire et primaire

Collatio
Le projet Collatio est en fait une entreprise créée par de jeunes athlètes de l’école Saint-Arsène dans le but d’améliorer la qualité de la nutrition des élèves et du personnel. Ces entrepreneurs en herbe lavent, coupent et déshydratent des pommes, des bananes et des ananas tous les jours afin d’offrir un choix de collations nutritives et santé dans leur école. En cours d’année, ils ont même ajouté des recettes en pot de muffins santé à leur offre de produits.

Ce projet leur permet d’apprendre les règles d’hygiène, les principes du marketing, les tâches ménagères et le travail d’équipe. Il prend d’ailleurs de l’ampleur, puisque les parents et le personnel peuvent désormais commander leurs produits directement en ligne.

Les Tigres de Barclay

Plusieurs enseignants de l’école Barclay ont mis sur pied des activités dans le but de faire pratiquer des sports aux élèves. Des activités de volley-ball sont offertes aux jeunes filles le matin, le midi et le soir. L’équipe féminine de 5e et de 6e secondaires fait même des compétitions par le biais de championnats de la RSEQ. Un club de course a aussi été formé. Les jeunes peuvent s’entraîner dans un parc voisin ou en gymnase, et sont invités à prendre part, avec leurs parents, à diverses courses proposées dans les alentours pendant les fins de semaine. L’école s’est donné comme mandat de sensibiliser les parents et les jeunes aux saines habitudes de vie, de conscientiser la population locale à l’importance de bouger davantage, et de proposer à tous des activités sportives variées.

Du vélo au présco

La pratique du vélo à l’école Camille Laurin, dédiée exclusivement aux niveaux préscolaires 4 et 5 ans, est devenue l’une des sources principales du développement moteur et d’estime de soi chez les élèves. Ceux-ci sont amenés à pratiquer régulièrement ce sport à deux roues, à quatre roues ou sans roues (draisiennes) dans la cour d’école. Le but du projet est d’inculquer de saines habitudes de vie aux élèves et à leurs parents grâce à l’activité physique.

L’objectif est aussi de faire en sorte que l’ensemble des élèves de l’école pratiquent le vélo en toute sécurité. Le projet, préparé tout au long de l’année, se termine par une balade au parc Jarry, où les enfants sont escortés par des policiers et des membres de l’organisme Jeunesse au Soleil.

J’adopte de saines habitudes de vies

L’école Ahuntsic annexe a amorcé un projet visant à faire participer ses élèves de 5e et de 6e années à un duathlon de course à pied et de vélo. Tout au long de l’année, les jeunes suivent un programme d’entraînement intégré à leur horaire et apprennent à faire des choix santé. Le projet vise ainsi à développer de saines habitudes de vie, tant physiques qu’alimentaires, par la pratique hebdomadaire d’exercices physiques et musculaires, supervisés et contrôlés dans un plan d’entraînement.

Ce projet enrichit le programme d’éducation physique et permet aux jeunes d’accroître leurs connaissances théoriques sur la santé et les saines habitudes alimentaires.

Le cirque dans les cours d’éducation physique et d’éducation à la santé

Le programme Arts nomades est dédié aux écoles du quartier Saint-Michel, dont l’école Saint-Bernardin, et vise à contribuer au développement personnel et social des élèves. Une équipe d’artistes pédagogues travaille en étroite collaboration avec les enseignants afin de faire vivre aux jeunes des ateliers de danse et de cirque. Les élèves participent à des sorties culturelles et présentent même des spectacles. L’objectif est de contribuer à la persévérance scolaire en intégrant l’activité physique, une heure par semaine, tout au long de l’année. Ce projet permet aux jeunes de découvrir leur quartier. Ils y apprennent à dépasser leurs propres limites et à travailler seuls ou en équipe.

Catégorie Secondaire

La cuisine : un incontournable pour l’autonomie et la santé des garçons!

Ce projet est un cours-atelier intensif offert aux garçons de 15 à 18 ans inscrits au programme de formation à un métier semi-spécialisé à l’école de la Lancée. À raison de 12 cours par semaine, les élèves apprennent les règles d’hygiène, de santé et de sécurité en cuisine, de même que les techniques de base en coupe, en cuisson, en conservation et en présentation des aliments. Ils apprennent également à manipuler des ustensiles et des petits appareils, ainsi qu’à reconnaître les groupes alimentaires et les portions. Une fois par semaine, les élèves doivent planifier, élaborer, préparer et servir au personnel un menu de 3 services à partir des rabais des circulaires.

Ce projet permet aux jeunes issus des centres jeunesse de développer tant leur autonomie que des habiletés sociales et de saines habitudes alimentaires.

L’école, un milieu de vie!

Avec ce projet, l’école secondaire Louis-Joseph-Papineau souhaite aménager dans la cour d’école un mini-terrain synthétique de soccer, ceinturé d’une mini-piste d’athlétisme. Cela répondrait à un besoin des élèves, mais aussi de toute la communauté, car elle ne dispose pas de suffisamment d’espaces pour pratiquer des sports et des activités physiques. Les installations seraient donc accessibles pendant et après les heures de classe.

En plus d’encourager l’activité physique, le lieu contribuerait à diminuer l’isolement social et le décrochage scolaire.

Aucun commentaire pour le moment.