Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Mars 2017

La persévérance scolaire, c’est l’affaire de tous

| Par Éric Demers, directeur national Journées de la persévérance scolaire

Depuis plus de dix ans, les Journées de la persévérance scolaire (JPS) ont instauré, dans la grande majorité des régions du Québec et aussi sur la scène nationale, un réel dialogue sur l’importance de la persévérance scolaire et de la réussite éducative, et ce, sur les bases solides des grands déterminants de la réussite. Du point de vue de nos partenaires, nous pouvons même affirmer que les JPS sont l’incarnation, partout sur le territoire québécois, d’un mouvement social en faveur de l’éducation, de la persévérance scolaire et de la réussite éducative. Les JPS ont vu le jour en 2006 en Montérégie et elles se sont rapidement étendues à l’ensemble des régions du Québec.

Les JPS rendent visible l’émergence d’un consensus autour de l’importance de l’éducation. En prenant appui sur un message sociétal fort, elles convient l’ensemble de la société québécoise à se mobiliser et à poser des gestes en faveur de la réussite éducative et de la persévérance scolaire, car « nous avons tous, à notre niveau et à notre manière, un rôle à jouer dans la persévérance scolaire de chaque jeune ».

Dans l’absolu, nous devrions parler de persévérance scolaire tous les jours de l’année… Les JPS offrent, dans la troisième semaine du mois de février, une fenêtre durant laquelle la persévérance scolaire est à l’honneur. Elles mettent, à la disposition de tous, une plateforme commune pour parler, tous ensemble et sur le plus grand nombre de tribunes, de l’importance de créer les conditions nécessaires pour que chaque jeune Québécois réussisse son parcours scolaire. Les défis sont considérables, les constats sont partagés, l’école ne peut y arriver seule. Les écoles ont besoin de l’appui de tous, certes, mais doivent également s’ouvrir et collaborer avec de nouveaux acteurs prêts à jouer, eux aussi, leur rôle dans la réussite éducative.

L’âme et le cœur des JPS se trouvent d’abord et avant tout dans les célébrations régionales qu’organisent les instances régionales de concertation (IRC) et leurs partenaires. À leur manière et selon les besoins des milieux, les JPS sont le fruit de la mobilisation des acteurs régionaux. La force de ces grandes journées de mobilisation est de permettre un déploiement à géométrie variable, une souplesse de réalisation qui répond aux besoins et aux réalités spécifiques de chaque territoire.

La campagne nationale tente, pour sa part, d’épauler les régions dans leurs célébrations tout en agissant sur certains leviers. Outre l’action régionale, la mobilisation de grands partenaires nationaux comme la Fédération des commissions scolaires du Québec valorise les initiatives et les bons coups de tous les acteurs en persévérance scolaire. Plus spécifiquement, les JPS visent aussi certaines clientèles cibles telles que les gens d’affaires qui ont un rôle crucial à jouer pour soutenir les étudiants dans leur premier emploi, ainsi que les élus municipaux et provinciaux, qui peuvent mettre en place des conditions favorables à la réussite de tous. Finalement, un message grand public fort est appuyé par une campagne sociétale qui réitère « que
la persévérance scolaire, c’est l’affaire de tous ».

Pour la deuxième année consécutive, le réseau des IRC s’est associé à plus de 20 grands partenaires nationaux pour mettre en valeur des superhéros de la persévérance scolaire. Plusieurs personnalités publiques issues du monde des affaires, du sport, de la politique municipale et de la société civile ont fièrement accepté de revêtir leur cape et de parler des actions qu’elles posent dans leur milieu. Michèle Audette, Sophie Brochu, Guy Cormier, Joé Juneau et Bernard Sévigny ont ainsi été les têtes d’affiche nationales de la persévérance scolaire. Comme la cause peut compter sur des milliers de superhéros au quotidien, nous avons aussi souligné le travail et le dévouement d’acteurs tels que Lucie Bois, lectrice bénévole, et Sylvie Altarac, enseignante à la Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier.

De plus, l’événement national de célébration des JPS a connu un franc succès. Le 15 février, plus de 60 représentants de nos partenaires nationaux, quelque 40 représentants des IRC et des régions et plus de 40 députés ont pris part au cocktail tenu sur le thème La persévérance scolaire, c’est aussi l’affaire des élus organisé à la Bibliothèque de l’Assemblée nationale. Lors de cet événement apolitique, le chef du gouvernement et premier ministre, M. Philippe Couillard, ainsi que les chefs des oppositions, MM. Jean-François Lisée et François Legault, ont, tour à tour, souligné l’importance de la persévérance scolaire et reconnu le rôle essentiel des élus en cette matière.

Dans les prochaines semaines, les artisans des JPS dresseront un bilan de l’édition 2017, qui semble avoir été un succès à bien des égards.

Rappelons que les JPS ne pourraient se concrétiser sans le soutien et la collaboration de notre partenaire principal, la Fondation Lucie et André Chagnon. Nous tenons aussi à remercier Avenir d’enfants et la Fondation Desjardins pour leur contribution et leur engagement.

Notez à vos agendas que les Journées de la persévérance scolaire 2018 se dérouleront du 12 au 16 février, partout au Québec.

Merci de contribuer au succès des JPS ! Que vous soyez élus scolaires, gestionnaires, enseignants, professionnels ou membres du personnel de soutien, pour nous, vous êtes tous des superhéros de la persévérance scolaire ! •

Aucun commentaire pour le moment.