Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Mars 2017

Les saines habitudes de vie au coeur de la garde scolaire

| Par Julie Simard et Gabrielle Neveu-Duhaime de l'Association québécoise de la garde scolaire

Manger et bouger sont des moments forts du quotidien en service de garde scolaire. Le personnel peut y jouer un rôle de premier plan dans l’adoption et le maintien de saines habitudes de vie par les milliers d’élèves qui les fréquentent. Pour l’Association québécoise de la garde scolaire (AQGS)1, un personnel bien formé et outillé est la clé du succès. Ainsi, pour soutenir le développement des compétences du personnel, l’Association met plusieurs moyens et outils à la disposition des services de garde. Au cœur de ces actions s’articule une vision de complémentarité des services qui favorise une meilleure réussite des élèves.

UNE JOURNÉE EN GARDE SCOLAIRE

La promotion des saines habitudes de vie suscite l’intérêt d’un grand nombre d’intervenants en garde scolaire. À preuve, 624 techniciens ont participé à l’enquête menant au Portrait de la période du dîner et de la promotion des saines habitudes de vie. Cela n’est pas surprenant lorsqu’on considère qu’une part importante du temps passé en garde scolaire est consacrée à des moments de jeux actifs et de repas. Le lien tissé au quotidien avec les élèves contribue aussi à renforcer cette position.

Un élève qui fréquente un service de garde sur une base régulière peut aisément y atteindre les 60 minutes d’activité physique recommandées. Il est donc avantageux d’utiliser ce temps pour susciter l’intérêt des
élèves au développement d’un mode de vie physiquement actif.

La forte proportion d’élèves qui mangent à l’école fait du dîner un moment phare pour l’acquisition de saines habitudes alimentaires. Les comportements que les enfants y adoptent, jour après jour, laisseront leur
empreinte très longtemps. Plus le personnel sait comment être un modèle et comprend ses responsabilités, plus les élèves établiront une relation positive avec l’alimentation. La période du dîner doit aussi  permettre aux enfants de se détendre avant le retour en classe et d’apprendre à socialiser.

Presque tous les services de garde organisent des activités de développement des compétences culinaires, et le tiers, selon nos données d’enquête, le font plus d’une fois par mois, avec un fort taux d’appréciation
chez les élèves. Ces activités permettent de consolider les apprentissages réalisés en classe, durant la période du dîner et à la maison. Pour promouvoir les saines habitudes de vie, il importe donc de s’en donner les
moyens.

SE DONNER DES MOYENS D’ACTION

Pour faire de la garde scolaire un acteur majeur de la promotion des saines habitudes de vie auprès des élèves, l’AQGS a identifié la période du dîner comme une priorité. Le projet Ensemble pour des contextes
de repas plus conviviaux2 vient répondre à cette priorité et aux besoins exprimés par le milieu. Dans le cadre de ce projet, une formation à l’intention du personnel qui travaille auprès des élèves le midi a été développée. En outre, plusieurs outils, sous forme de fiches et de vidéos sont accessibles en tout temps. L’ensemble de ce matériel vise à permettre au personnel de s’approprier des solutions simples et pratiques et d’avoir une meilleure compréhension de ses responsabilités et des messages clés à communiquer aux élèves. Ainsi, il pourra mettre en place des stratégies concrètes pour favoriser l’acquisition des apprentissages par les élèves.

L’IMPORTANCE DE LA COMPLÉMENTARITÉ

Pour que l’élève adopte et maintienne de saines habitudes de vie, l’école doit être un milieu de vie où les actions concertées de tous les intervenants, qu’ils soient parents, enseignants, professionnels, directions
d’établissement ou éducateurs en garde scolaire, sont centrées sur l’élève. Tous les intervenants de l’école et de la communauté doivent se mobiliser pour offrir des services cohérents et complémentaires aux élèves et à leur famille. Il s’agit là d’une responsabilité collective, d’une responsabilité partagée.

Pour conclure, les services de garde scolaire complètent les services éducatifs de l’école par leur programme d’activités, élaboré en harmonie avec le projet éducatif de l’école, qui vise le développement global des élèves. •

______

1 Anciennement l’Association des services de garde en milieu scolaire du Québec (ASGEMSQ).
2 Ensemble pour des contextes de repas plus conviviaux est une initiative de l’AQGS rendue possible grâce au soutien et à l’appui financier de Québec en Forme.

Aucun commentaire pour le moment.