Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Réussite des élèves

Quelques définitions sur la réussite scolaire et la réussite éducative

Ce que dit le CRÉPAS

LogoCREPAS

Réussite scolaire

La réussite scolaire est synonyme d’achèvement avec succès d’un parcours scolaire (atteinte d’objectifs d’apprentissage et maîtrise des savoirs). Les résultats scolaires et l’obtention d’une reconnaissance des acquis (diplôme, certificat, attestation d’études, etc.) sont des indicateurs de réussite scolaire. Ce terme est donc porteur d’une idée de rendement et de performance.

Réussite éducative

La réussite éducative est beaucoup plus vaste que la réussite scolaire. Ce concept concerne à la fois l’instruction (intégration de savoirs académiques), la socialisation (acquisition de savoirs, valeurs, attitudes et comportements utiles au fonctionnement en société) et la qualification (préparation à l’insertion professionnelle). La réalisation de son plein potentiel et l’atteinte de buts personnels fixés par l’étudiant-e sont aussi des dimensions importantes de ce concept.

Source : www.crepas.qc.ca/69-quelques_definitions

Ce que dit l’Institut français de l’Éducation

Logo-IFE

Que recouvre ce concept de réussite éducative ? Une recherche systématique sur le titre des rapports ou documents de recherche amène aux premières conclusions suivantes : son usage est d’abord institutionnel; la réussite éducative est une immense enveloppe à l’intérieur de laquelle on insère quasiment toutes les problématiques liées à l’éducation, la scolarité, la socialisation des enfants et des jeunes.

1.    Selon Annie Feyfant – Institut français de l’éducation – ENS de Lyon (février 2014), « Comme état, on pourrait avancer que la réussite éducative, c’est ce à quoi parvient un enfant ou un adolescent au terme d’une période donnée, au cours de laquelle il a été soumis à une action éducative, et qui se caractérise par :
–    un bien-être physique et psychique,
–    une énergie disponible pour apprendre et pour entreprendre,
–    une capacité à utiliser pertinemment le langage et à entrer en relation,
–    une conscience acquise de ce que l’école peut lui apporter et de ce qu’il peut en attendre,
–    une ouverture d’esprit à son entourage et au monde.

C’est aussi le but que ses éducateurs ont atteint dans le travail avec lui.

2.    Selon Glasman (2007) « Comme processus, la réussite éducative est l’ensemble des initiatives prises et des actions mises en œuvre par ses parents, par son entourage ou par des professionnels pour permettre
à l’enfant ou à l’adolescent de se rapprocher et d’atteindre cet état, et la progressive appropriation par l’intéressé de ce qui lui est fourni ».

De ces deux définitions, la première est utilisée dans les déclarations d’intention institutionnelles alors que la deuxième est couramment employée dans les documents décrivant, analysant et évaluant les dispositifs. C’est ainsi que l’on parle de « travail engagé par la réussite éducative », « des attentes des enseignants envers la réussite éducative », « d’une rencontre de la réussite éducative avec un père de famille ».

Source : observatoire-reussite-educative.fr/problematiques/reussite-scolaire-reussite-educative/rapports-dossiers/reussite-educative-reussite-scolaire-1/dossier-veille-analyse

Ce que dit le Centre de transfert sur la réussite éducative (CTREQ)

Ctreq_logo_compl_coul

La réussite éducative

Le CTREQ est né à la suite de l’initiative de chercheurs du Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES). Ces deux organismes utilisent deux concepts différents : la réussite scolaire et la réussite éducative. Lorsqu’on aborde le concept de réussite éducative, on est confronté à de multiples visions et définitions qu’il n’est pas simple à clarifier. Contrairement au concept de réussite scolaire, qui est précis, le concept de réussite éducative est plus « nébuleux » comme le mentionne le sociologue de l’éducation Philippe Perenoud et variera selon ceux qui le définissent, selon qu’ils sont dans le système de l’éducation ou dans un organisme de santé ou communautaire, etc.

Qu’est-ce que l’éducation

De façon générale, l’éducation se définit comme le développement harmonieux et dynamique chez l’être humain de l’ensemble de ses potentialités (affectives, morales, intellectuelles, physiques, spirituelles, etc.); le développement du sens de l’autonomie, de la responsabilité, de la décision, des valeurs humaines et du bonheur chez la personne.

Qu’est-ce que la réussite scolaire

Une définition scientifique de la réussite scolaire serait l’atteinte d’objectifs d’apprentissage liés à la maîtrise des savoirs propres à chaque étape du cheminement scolaire parcouru par l’élève et, ultimement, l’obtention d’un diplôme ou l’intégration du marché du travail. (Deniger, 2004).

Qu’est-ce que la réussite éducative

On peut définir la réussite éducative comme une visée du développement total ou global des jeunes : soit au niveau physique, intellectuel, affectif, social, moral (spirituel). Viser le bien-être, ou l’accomplissement de soi, le bonheur. Selon les systèmes ou les acteurs impliqués en éducation, l’on retrouve divers accents à la réussite éducative, à savoir, la réussite éducative scolaire, familiale et périscolaire (Potvin, 2010). La réussite éducative « scolaire » met l’accent sur la mission de l’école. Selon le MELS (2006) l’école québécoise a pour missions : d’instruire dans un monde du savoir par la construction du savoir et le développement des capacités intellectuelles, de socialiser dans un monde pluraliste en favorisant l’apprentissage du savoir à vivre ensemble, l’apprentissage de l’autonomie, mais aussi de la solidarité, le développement socioaffectif, le développement des valeurs à la base de la démocratie et le soutien à devenir un citoyen responsable, de qualifier dans un monde en changement en favorisant à ce que le jeune quitte l’école avec un diplôme selon ses aspirations et son potentiel et en assurant le passage à d’autres paliers du système éducatif. La réussite éducative familiale offre à ses enfants un milieu de vie sécurisant et chaleureux; une relation parent-enfant de style démocratique et le développement de valeurs humaines et religieuses de son choix. La réussite éducative extrascolaire ou périscolaire vise à favoriser les deux autres types de réussite par le soutien, la collaboration au domaine de santé, de loisirs et de culture au développement de la citoyenneté.

Conclusion

La réussite éducative n’est pas un concept aussi précis à définir que la réussite scolaire qui elle peut se référer à des normes externes précises. Ce concept de réussite éducative fait partie du domaine de l’éducation qui concerne le développement harmonieux et dynamique chez l’être humain de l’ensemble de ses potentialités (affectives, morales, intellectuelles, physiques, spirituelles, etc.). On y ajoute un élément important qui est le développement d’un futur citoyen responsable, prônant des valeurs démocratiques. Par la grande variété des définitions de ce qu’on entend par la réussite éducative, on se rend compte que la définition prendra les orientations dictées par les jeunes visés, par les organismes et les acteurs qui la définissent. Là où la définition de la réussite éducative se précise et devient plus opérationnelle et donc possiblement mesurable, c’est celle appliquée en milieu scolaire et adoptée par le MELS, à savoir, une définition liée à la mission même de l’école québécoise d’instruire, de socialiser, de qualifier et de contribuer à développer un citoyen responsable.

Source : texte pour le Cadre de référence du CTREQ par Pierre Potvin 30-04-10, version courte – www.gare.cree-inter.net/sites/default/files/Cadre%20CTREQ-%20Texte%20%20r%C3%A9ussite%20%C3%A9ducative.pdf

Aucun commentaire pour le moment.