Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Juin 2016

Mot de la présidente de la FCSQ, Josée Bouchard

Enfin, on parlera de réussite !

| Par Josée Bouchard, présidente de la FCSQ

Quelle année mouvementée nous avons vécue ! Après avoir attendu des mois un projet de loi qui devait modifier profondément la gouvernance scolaire, celui-ci est finalement tombé en décembre dernier. Ce fut véritablement un coup de massue, car le projet de loi no 86 ne prévoyait rien de moins que l’abolition de la démocratie scolaire, un des piliers de notre système public d’éducation. Comme je l’ai souligné dans l’entrevue que j’ai accordée pour ce numéro, le débat qui a suivi a permis de démontrer la force de notre réseau et de créer de solides alliances, notamment avec nos collègues anglophones. Nous sortons grandis et solidaires de cette expérience.

Même si la menace d’abolition de la démocratie scolaire est maintenant derrière nous, nous ferons face à de nouveaux enjeux à l’automne puisqu’un autre projet de loi vient d’être déposé, le projet de loi no 105, lequel réaffirme le principe de subsidiarité, mais en accordant aussi de nouveaux pouvoirs au ministre. Il ne faudrait pas que ceux-ci viennent annuler le premier principe qui semble au cœur de cette nouvelle mouture.

Des élus mobilisés pour la réussite des élèves

Quoi qu’il en soit, il faut se réjouir que les consultations en commission parlementaire sur le projet de loi no 86 aient permis au gouvernement de réaliser que les débats de structures nuisent à la mobilisation pour la réussite des élèves. C’est la grande leçon qu’a tirée le gouvernement de cet exercice et nous sommes fiers de la démonstration faite par les présidents des commissions scolaires, regroupés pour la plupart en région pour leur présentation, de l’importance d’avoir des élus mobilisés pour la réussite en partenariat avec leur milieu.

Nous allons évidemment répondre présents à l’invitation du ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, qui nous convie à un grand rendez-vous sur la réussite à l’automne, afin de discuter d’une politique nationale sur la réussite éducative. Bien sûr, la réussite est au cœur de l’engagement du réseau, mais nous poursuivons aussi notre réflexion à ce sujet. C’est dans cet esprit que dans le cadre de son assemblée générale, la FCSQ a organisé l’activité de réflexion et d’échanges Des régions mobilisées pour la réussite des élèves. Plusieurs pistes d’action intéressantes ont déjà émergé de cette activité, dont il est aussi question plus en détail dans ce numéro, et la réflexion se poursuit. Plus que jamais, les élus scolaires ont l’occasion de démontrer la force de leur engagement et le rôle central qu’ils exercent dans leur milieu pour la réussite des élèves. Et c’est ce que nous voulons continuer de faire.

Fin des compressions

L’horizon semble aussi s’éclaircir au niveau budgétaire. L’impact important du milliard de dollars de compressions des six dernières années ne disparaîtra malheureusement pas du jour au lendemain, mais les prochaines années devraient être moins difficiles. Il était temps, car la situation budgétaire des commissions scolaires devenait vraiment critique; même le Vérificateur général l’a reconnue dans un rapport publié en février dernier ! Mais encore là, nous devrons être vigilants. Les premiers réinvestissements annoncés sont très modestes, et malgré les nombreuses interventions en commission parlementaire sur le projet de loi no 86 pour dénoncer le trop grand nombre d’enveloppes ciblées, il semble que ce message n’ait pas été entendu par le gouvernement. Nous le répéterons.

Cette dernière année aura été aussi celle de la négociation nationale au terme de laquelle nous avons signé de nouvelles conventions collectives avec tous les employés. En cette fin d’année scolaire, j’en profite donc également pour souligner leur contribution essentielle à la réussite des élèves.

Je souhaite à tous de bonnes vacances !

Aucun commentaire pour le moment.