Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Prix d'excellence de la FCSQ 2010-2011

L’éducation publique au Québec

Des forces qui s'additionnent - Des succès qui se multiplient
| Par Josée Bouchard, présidente de la FCSQ

Le thème de la campagne L’éducation publique au Québec – Des forces qui s’additionnent –Des succès qui se multiplient que nous entreprenons présentement pour valoriser l’école publique et mieux faire connaître et comprendre le rôle et les services offerts par les commissions scolaires traduit bien l’esprit qui se dégage de l’ensemble des 96 projets soumis dans le cadre du concours des Prix d’excellence. Le concours des Prix d’excellence qui a pour thème L’éducation branchée a été des plus populaires, battant le record de participation depuis sa création il y a près de vingt-cinq ans. Bravo et merci d’avoir participé en si grand nombre !

Des projets fascinants

Je vous invite à lire ce numéro très attendu dans le réseau scolaire. Des programmes et des activités sont présentés et des sites Web de référence sont indiqués pour permettre aux lectrices et lecteurs d’explorer plus en profondeur les projets technologiques.

Je suis vraiment fière de la qualité de ces projets pour non seulement favoriser la persévérance des élèves, particulièrement chez les garçons, mais aussi pour contrer l’isolement entre les écoles, le personnel, les élèves et la population de différents milieux, encourager le réseautage et la création de liens entre les parents, les élèves, le personnel des écoles et les citoyens. Avec un grand souci d’économie, les commissions scolaires font preuve de beaucoup d’imagination, de détermination, de
ténacité et d’originalité pour mettre en place des projets audacieux et fructueux pour les élèves jeunes et adultes. Je les félicite pour toute cette innovation !

L’éducation branchée permet de créer des liens, d’être informé sur l’évolution de son enfant à l’école, de mettre le parent en contact avec l’enseignant et la commission scolaire, de stimuler les élèves pour des matières comme les sciences, les mathématiques et le français, de suivre à la trace un élève décrocheur, de préparer la relève nécessaire en formation professionnelle grâce à certains cours à distance, etc.

L’éducation branchée, c’est aussi des blogues littéraires pour faire aimer la lecture aux élèves et échanger, de créer de l’engouement dans une communauté pour un événement qui permet à distance, sans se déplacer, de participer, d’encourager des formules d’aide aux devoirs différentes avec des bornes interactives et des cyberprofs, d’offrir un réseau de télécommunication Internet à
haute vitesse à une population éloignée, d’acquérir pour le personnel enseignant du perfectionnement pour mieux utiliser les technologies.

La diversité des projets présentés dans le secteur des technologies en éducation est impressionnante. Tous ces projets et ces idées pour faire aimer l’école aux élèves méritent notre admiration et un grand respect pour l’école publique. J’adresse des félicitations particulières à tous ceux et celles qui travaillent de près ou de loin auprès des élèves et qui s’engagent, à différents niveaux, pour défendre la qualité de l’éducation au Québec. Je fais référence ici aux enseignants, aux directions d’école, aux
gestionnaires et au personnel des différents services, aux élus scolaires et aux parents engagés dans les comités ainsi qu’aux partenaires socioéconomiques qui collaborent à l’éducation publique.

Sans eux, sans leur conviction à la cause du système public d’éducation, sans leur engagement soutenu, nous ne pourrions connaître de si beaux succès sur la scène mondiale. Je fais référence ici à l’étude de l’OCDE (2009) qui montre que les élèves québécois sont parmi les meilleurs au monde. Il ne faut jamais perdre de vue ce succès pour maintenir constante notre motivation sans se laisser abattre par des débats de structures jugées trop souvent négatives en raison de la méconnaissance de
leur rôle et leurs responsabilités.

Je vous invite aussi à poursuivre vos efforts pour améliorer la qualité de l’éducation au Québec, regagner la confiance de la population envers nos commissions scolaires en ayant un dialogue ouvert et transparent dans le seul objectif d’améliorer la réussite des élèves. Nous avons un défi important à relever non seulement pour les élèves du Québec, mais aussi pour la société, car l’éducation est la clé
de voûte du développement économique, social et culturel. Nous avons tout intérêt à participer et à être davantage à l’écoute de la population et de nos partenaires. D’ailleurs, une tournée me conduira dans plus d’une vingtaine de régions du Québec, dans un esprit de collaboration et d’ouverture, mais aussi pour affirmer le leadership des commissions scolaires dans le développement de notre système public d’éducation.

Ce sera l’occasion toute désignée pour recueillir les opinions et recommandations sur le système d’éducation pour améliorer nos pratiques et faire connaître ce que nous faisons en éducation pour la société québécoise. Au terme de cette tournée, un Sommet national sur l’éducation aura lieu les 31 mai et le 1er juin 2012 à Québec.

En terminant, toutes mes félicitations aux commissions scolaires récipiendaires et bonne rentrée scolaire à toutes et à tous !

Josée Bouchard

Aucun commentaire pour le moment.