Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Mars 2014

La formation professionnelle se déplace à la porte des PME manufacturières

josee-beaudoin-cefrioEn ce début de 21e siècle, la rétention et le développement des compétences de la main-d’œuvre représentent l’un des grands défis des entreprises de nombreux pays et celles du Québec n’y font pas exception. Différents facteurs expliquent cette situation à laquelle doivent faire face plusieurs employeurs québécois. C’est dans ce contexte qu’est née l’Unité mobile de formation pour amener la salle de classe directement sur le lieu de travail.

Concrètement, l’Unité mobile de formation c’est une salle de classe aménagée dans une remorque de 53 pieds équipée de plusieurs outils technologiques, tels que des postes informatiques ainsi qu’un espace de formation pouvant s’adapter aux besoins spécifiques de l’entreprise. Cette remorque est une production québécoise de l’entreprise Manac.vertical130905

En éliminant les déplacements vers un centre de formation, cette solution novatrice permet aux travailleurs de se perfectionner dans leurs lieux de travail, minimisant les impacts sur les opérations des entreprises tout en maximisant les facteurs de succès des formations offertes.

objectifs-unite-mobile-formationCette initiative permet également de mobiliser et de sensibiliser les différents milieux concernés par cette problématique et met à contribution les forces ainsi que les réseaux des partenaires du projet afin de stimuler l’innovation, réduire les coûts de formation et rejoindre les PME de certains secteurs industriels où la formation est moins accessible.

La FCSQ, qui est l’un des promoteurs du projet, estime que celui-ci répond à deux enjeux économiques majeurs au Québec, soit l’accessibilité à la formation professionnelle et la rareté de main-d’œuvre. « L’Unité mobile de formation fait la démonstration de l’innovation dont sont capables les commissions scolaires qui sont à l’écoute des besoins de leur milieu, notamment des entreprises, et qui contribuent ainsi au développement du Québec
et de ses régions », soulignait Josée Bouchard, présidente de la FCSQ, lors du lancement du projet.

Mme Josée Beaudoin, vice-présidente – Innovation et Transfert au CEFRIO, mentionnait pour sa part que « le CEFRIO cherche à favoriser le développement au Québec de nouvelles formes de prestation de services de formation par le numérique en entreprise. Avec nos partenaires, nous sommes fiers de ce projet pilote novateur qui vise à faciliter la formation de base en emploi au moyen d’outils numériques et à contribuer à la compétitivité des PME industrielles. »

unite-mobile-formation-trois-representantes

De gauche à droite : Johanne Lachapelle, coordonnatrice du Service aux entreprises du RIF, Josée Bouchard, présidente de la Fédération des commissions scolaires du Québec et Jacqueline Dubé, présidente-directrice générale du CEFRIO. Crédit photo : ©CEFRIO, Alan Besco.

L’Unité mobile de formation à travers le Québec

Depuis son lancement national, l’Unité mobile de formation a sillonné les routes du Québec, notamment, dans les régions de Drummondville, de la Montérégie et de Montréal.

Dans le cadre de ce projet pilote de deux ans, trois formations sont offertes par les services aux entreprises des commissions scolaires et organismes participants : métrologie (fabrication métallique et prise de mesures) et  symbolisation en soudage (lecture de plans de soudage). Une formation en francisation et compétences essentielles en couture est aussi proposée aux entreprises du secteur de la mode et de l’habillement de la région de Montréal, dans le cadre d’un projet particulier mené par des organismes qui interviennent dans ce secteur.

Les changements et l’évolution technologique nécessitent des adaptations au plan de la formation de la main-d’œuvre et l’Unité mobile de formation constitue une autre voie de solution intéressante pour les PME du Québec et des services aux entreprises des commissions scolaires.

Au cours du projet, l’Unité mobile de formation visitera les entreprises du territoire des six commissions scolaires suivantes :

• Commission scolaire de la Beauce-Etchemin
• Commission scolaire de Laval
• Commission scolaire de Saint-Hyacinthe
• Commission scolaire des Chênes
• Commission scolaire du Chemin-du-Roy
• Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

Vitrine d’innovation technologique et sociale, l’Unité mobile de formation est une réalisation du CEFRIO et de ses partenaires : la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), Formation Québec en réseau et la Formation de base pour le développement de la maind’oeuvre (FBDM), avec le soutien financier du gouvernement du Québec, de Manac, d’Artopex et de la CRÉ de Montréal. Une équipe de recherche du CEFRIO, sous la direction de Paul Bélanger, professeur au Département d’éducation et formation spécialisées de la faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal, documentera l’expérience de l’Unité mobile de formation.

Aucun commentaire pour le moment.