Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Prix d'excellence de la FCSQ 2013-2014

Une rentrée scolaire des plus stimulantes

photo_presidente-FCSQ-2014-2015-WEB

Josée Bouchard Présidente FCSQ

Avec l’approche des élections scolaires le 2 novembre prochain et ce numéro spécial du magazine Savoir très attendu du milieu scolaire, la rentrée scolaire s’annonce des plus stimulantes. Les élections scolaires permettront aux citoyens de mieux comprendre le rôle important joué par leurs représentants en éducation publique, les élus scolaires. D’autre part, les projets soumis dans le cadre du concours des Prix d’excellence constituent une autre belle occasion de susciter la fierté et l’enthousiasme de tous ceux et celles qui travaillent au quotidien pour les élèves, jeunes ou adultes.

En effet, la lecture de la centaine de projets soumis dans le cadre du concours des Prix d’excellence qui portait sur des approches éducatives innovatrices vient une fois de plus montrer l’excellence des services rendus par les commissions  scolaires dans leur milieu. Tous les projets, petits et grands, en témoignent, comme ceux présentés en formation professionnelle pour rapprocher les entreprises des centres de formation professionnelle, faire connaître  les métiers aux élèves et les diverses possibilités de carrière dont celles de devenir son propre patron.

Présidé par Jean Soulard, chef et chroniqueur, les nombreux projets reçus favorisent la persévérance scolaire des élèves en leur offrant des milieux de vie stimulants et accueillants. Des méthodes  pédagogiques innovatrices comme  celles touchant les élèves autistes qui apprennent les sciences et les mathématiques  dans un univers technologique, contribuent à stimuler leur intérêt à apprendre. Grâce aux recherches, aux associations faites entre des com- missions scolaires et des universités et à de nouvelles approches qui en émergent,  les élèves éprouvent du plaisir à apprendre et réussissent.

L’école publique s’adapte constamment et souhaite plus que tout rendre intéressante la formation qu’elle donne aux élèves en leur présentant par exemple des classes qui leur ressemblent, un encadrement individualisé même parvenus au stade adulte. Une autre raison d’être fiers de nos écoles publiques et des commissions scolaires qui les accompagnent  avec les divers services – éducatifs – technologiques… qu’elles offrent pour enrichir et faciliter l’apprentissage des élèves.

Je tiens à féliciter toutes les commissions scolaires récipiendaires et toutes les autres qui nous ont soumis de si beaux projets. Vos efforts portent leurs fruits puisque les élèves embarquent dans les activités que vous leur proposez. Vous contribuez à les stimuler à persévérer dans quelque domaine que ce soit, tant en formation générale qu’en formation professionnelle. Bravo et merci!

Un rendez-vous important, le 2 novembre

La tenue des élections scolaires le 2 novembre  prochain sera l’occasion de réaffirmer la vitalité de notre démocratie scolaire avec, pour la première fois, l’élection des présidents au suffrage universel, comme cela se fait dans les municipalités pour le poste de maire.

Alors que le rapport du comité d’experts sur le financement, l’administration, la gestion et la gouvernance scolaire rendu public en juin dernier, reconnaît la pertinence des commissions scolaires et de leurs élus et qu’il souligne l’importance de la démocratie scolaire dans le système public d’éducation au Québec, certaines voix s’élèvent encore pour remettre en question la démocratie scolaire. Le scrutin du 2 novembre  doit plutôt être l’occasion de mettre en valeur le rôle des élus qui sont des citoyens engagés dans la valorisation du système public d’éducation et la promotion de la réussite des élèves.

La Fédération a développé des outils comme le site Web www.electionsscolaires2014.com afin d’encourager la participation citoyenne aux élections scolaires, mais je vous rappelle que la légitimité des élus, peu importe le palier de gouvernance, ne repose pas sur un taux de participation, mais bien sur le processus démocratique en lui-même. La démocratie est une richesse inestimable pour le Québec et la démocratie scolaire en est une pièce importante  puisqu’elle permet à la population de choisir des élus dévoués, dont la seule préoccupation politique est l’avenir des jeunes et de l’éducation. Peu importe le taux de votation, peu importe que tel commissaire soit élu par acclamation ou pas, son rôle et sa légitimité sont bien véritables.

Une démocratie scolaire renouvelée

Le 2 novembre prochain, près de 800 citoyens engagés seront élus afin d’établir un dialogue avec les parents, les milieux socio-économiques,  les intervenants du milieu scolaire et les élus municipaux  et provinciaux, et de faire des choix éclairés pour répondre  aux besoins locaux en matière d’éducation.

Parce que comme moi vous êtes des gens convaincus et passionnés par la réussite des élèves, je vous invite à faire des prochaines élections scolaires un exercice démocratique vivant. Le 2 novembre, votez pour l’avenir!

Aucun commentaire pour le moment.