Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Prix d'excellence de la FCSQ 2013-2014

Prix d'excellence 2013-2014 - Projets soumis

Catégorie Éducation des adultes

Des approches éducatives innovatrices
| Par la FCSQ

bandeau-EA

groupe-jeunesCommission scolaire de Laval

Approche diagnostique

Au Centre les Berges, 25 enseignants, une conseillère en formation et une conseillère d’orientation forment l’équipe d’expérimentation de l’implantation de l’approche diagnostique. Ce projet consiste à remplacer le test de classement de trois heures pour tous les élèves sans reconnaissance formelle d’acquis, par un processus d’accueil de référence et d’accompagnement. À ce jour, plus de 350 élèves considérés à risque ont pu bénéficier de cette approche personnalisée.

Brico-math

Brico-Math est un projet de capsules pédagogiques interactives en formation professionnelle. Il consiste à arrimer le langage mathématique appris au secteur des jeunes avec celui de la formation professionnelle, à encourager la persévérance scolaire en permettant aux élèves en difficulté de poursuivre leur formation professionnelle et aussi à intégrer les TIC dans l’apprentissage des mathématiques.

Formule 1

Opter pour une approche pédagogique qui allie l’apprentissage du français et des mathématiques à un accompagnement psychoéducatif, c’est ce que Judith Paquin du centre Les Berges a mis en place pour les élèves  potentiellement décrocheurs âgés de 16 à 24 ans. L’originalité du projet fait en sorte que les interventions des enseignants portent autant sur la matière enseignée que sur les facteurs de risque d’abandon scolaire d’ordre familial, environnemental et personnel. C’est parce qu’on souhaite que les jeunes raccrochent pour de bon avec l’école que le centre a cru bon de modifier sa méthode d’enseignement.

Commission scolaire des Navigateurs

Formation Cétal

Le Centre de travail adapté de Lotbinière (CÉTAL) qui évolue dans la sous-traitance industrielle et la transformation du bois a conclu une entente avec le Centre d’éducation des adultes des Bateliers pour former ses employés, d’où le nom du projet Formation Cétal. Les employés de ce centre sont formés pour acquérir des compétences de base et faciliter leurs activités de travail. La formation est élaborée en fonction des besoins de l’entreprise qui emploie des travailleurs ayant des limitations en santé mentale ou des déficiences intellectuelles.

bandeau-EA

Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles

L’approche du pavillon Jacques-Labrie

Au Pavillon Jacques-Labrie, on est sensible aux jeunes qui éprouvent de grandes difficultés en les accompagnant dans des programmes de formation qui conduisent à l’exercice de métiers semi-spécialisés. Adapté à leurs besoins spécifiques, le centre leur propose des expériences positives avec des stages en entreprise et des stages d’un jour dans des centres de formation professionnelle, et ce, pour les aider à s’orienter vers un projet de carrière précis.
Renverser la vapeur, donner confiance et assurance aux élèves, c’est ce que réalise le personnel du centre avec des jeunes qui arrivent souvent à l’école très démunis.

femme_casque_jauneCommission scolaire des Chênes

Je rénove mon métier

Depuis cinq ans, des élèves adultes du Centre FGA de Sainte-Thérèse vivent le projet Je rénove mon métier. Il s’agit d’un programme d’intégration socioprofessionnelle qui met en action des élèves adultes par la pratique d’un métier. Cette année, ils ont construit une maison et l’ont remise à un organisme populaire de Drummondville qui vient en aide aux plus démunis. En plus de « redonner au suivant », les élèves ont pu, grâce à cette formation, développer non seulement l’apprentissage lié au domaine de la construction, mais aussi apprendre à travailler dans un milieu plus sécuritaire. Le Centre local d’emploi (CLE) a collaboré à la mise en place du projet.

enfants-dosCommission scolaire de la Côte-du-Sud

Chantier jeunesse au Nicaragua

Le Centre d’éducation des adultes de Montmagny–l’Islet-Nord met tout en œuvre pour stimuler les élèves qui éprouvent des difficultés à persévérer dans leurs études. Dans cette perspective, huit élèves ont reçu une formation de sept semaines pour réaliser un chantier jeunesse au Nicaragua d’une durée de trois semaines. Ils ont aussi été préparés à mieux gérer la dynamique de groupe. Un suivi a été réalisé pour les aider à faire le bilan de leur expérience.

Le monde des aventures

Deux générations d’apprenants, les adultes et les petits, se rencontrent dans Le monde des aventures. Les élèves adultes ont sélectionné des contes traditionnels et en ont fait la lecture aux petits de la maternelle et de la 1re année de la région. Une enseignante du Centre leur a donné des cours de lecture alors qu’un enseignant en art dramatique leur a appris l’art de lire à haute voix. Ainsi, les enfants étaient contents de connaître de nouveaux contes et les élèves adultes étaient heureux de partager le fruit de leur lecture.

bandeau-EA

Commission scolaire du Lac-Témiscamingue

Les manipulations syntaxiques

Au Centre Frère-Moffet, un outil en ligne a été conçu pour le cours de français des élèves de l’éducation des adultes. Il s’agit d’un outil complet pour enseigner les manipulations syntaxiques. Chaque leçon favorise une participation interactive entre l’enseignant et les élèves par l’intégration du logiciel Notebook. L’outil est modifiable au besoin. Il s’est mérité le Prix de la réussite éducative adulte en 2012-2013 au Gala reconnaissance de la Commission scolaire du Lac-Témiscamingue.

coeur_mains-news_CSCommission scolaire de la Beauce-Etchemin

Cultivons nos passions

Deux passions lient les élèves de l’école les Sources : la cuisine et le jardinage, d’où le nom du projet Cultivons nos passions. Au printemps 2013, les élèves qui ont une déficience intellectuelle ont été invités à participer à la mise en terre de plants de tomates, à concocter des recettes dans lesquelles ils utiliseraient des légumes qu’ils auraient eux-mêmes cultivés, et ce, pour développer des compétences culinaires. Le but de Cultivons nos passions était de développer la motricité fine et globale des élèves dans des tâches concrètes comme par une meilleure compréhension du processus de production des aliments, du potager à la cuisine; de les familiariser aux règles de sécurité qui existent dans une cuisine et de les habiliter à l’entretien ménager.

Commission scolaire de Saint-Hyacinthe

Marti

Au Centre de formation des Maskoutains, on est très innovateurs avec MARTI, Mon Assistant à la Réalisation de Tâches Interactif. Il est utilisé pas les élèves de 18 ans qui présentent des troubles tels que la dyslexie, la déficience légère et la schizophrénie. MARTI a été spécialement conçu pour le iPod. Sa démarche est simple et efficace. Un iPod est fourni à l’élève qui suit un programme en horticulture en formation générale des adultes pour lui permettre un accompagnement personnalisé. Par exemple, pour réaliser une bouture, l’élève clique sur l’icône pour obtenir les images, le texte et l’explication auditive liés aux étapes de sa réalisation.

Aucun commentaire pour le moment.