Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Les saines habitudes de vie

Chaîne de vie : don d’organes

Un projet de conscientisation sociale unique pour les jeunes
| Par Brigitte Junius AR P, chef du service des communications et des relations publiques, Transplant Québec - [email protected]
brigitte-junius-transplant-Qc

Brigitte Junius AR P, Chef du service des communications et relations publiques Transplant Québec [email protected]

C’est à l’occasion de la Journée mondiale du don d’organes et de la greffe que le programme Chaîne de vie a été lancé officiellement le 17 octobre dernier. Crée par une élève de l’école secondaire de Rivière-du-Loup de la Commission scolaire de Kamouraska – Rivière-du-Loup, après sa rencontre marquante avec un jeune en attente d’une greffe de foie, ce projet éducatif a par la suite fait l’objet d’une collaboration créative et soutenue sur une période de sept ans par une équipe composée d’enseignants, de professionnels de la santé, de receveurs, de parents de donneurs et de consultants. Ce programme est rendu possible grâce à un partenariat entre Transplant Québec et Desjardins et est soutenu par le gouvernement du Québec ainsi que par la Fondation canadienne du rein – Division du Québec. Le projet a aussi reçu l’appui de la Fédération des commissions scolaires du Québec.

chaine-vie

Lancement de la trousse éducative interactive Chaîne de vie conçue pour sensibiliser les élèves de la 4e secondaire des classes d’anglais, langue seconde, sur les dons d’organes et de tissus. Lors de la conférence, on a pu entendre notamment les témoignages de Mme Edith Samson, présidente de la Commission scolaire de Kamouraska — Rivière-du-Loup, de Mme Lucie Dumont, coordonnatrice du projet depuis sept ans et enseignante à l’école secondaire de Rivière-du-Loup et de Josianne Sirois, inspiratrice du projet et ancienne élève du programme d’éducation internationale de l’école secondaire de Rivière-du-Loup. La conférence de presse s’est conclue par un air chanté par un groupe de jeunes de la commission scolaire. Celui-ci a été écrit par un jeune dont l’ami est décédé. La FCSQ est partenaire pour la promotion de cet outil.

« Dès les premières rencontres, notre équipe a été impressionnée par la qualité du contenu pédagogique, scientifique et citoyen conçu pour les élèves par le projet Chaîne de vie, souligne Louis Beaulieu, directeur général de Transplant Québec. Nous avons donc accepté de devenir le producteur du projet, car il s’inscrit tout à fait dans un aspect de notre mission qui est de promouvoir les valeurs de solidarité et de générosité favorables au don d’organes et à la transplantation auprès des professionnels de la santé et de la population, notamment auprès des jeunes, les citoyens de demain. »

Au coeur du projet Chaîne de vie, la situation d’apprentissage et d’évaluation intitulée Celebrating Life est offerte à tous les enseignants de l’anglais langue seconde, de la quatrième secondaire dans les différentes commissions
scolaires du Québec. Cette unité unique et originale permet aux élèves de prendre conscience de l’importance de la vie et des fonctions incroyables accomplies par leurs organes tout en renforçant le message sur l’importance de prendre soin de sa santé et d’adopter un mode de vie actif. De plus, elle permet aux élèves de faire une réflexion personnelle et éclairée sur un enjeu de solidarité tout en développant et en utilisant les compétences requises pour le cours d’anglais, langue seconde. Cette unité d’apprentissage répond aux normes du Programme de formation de l’école québécoise.

chaine-vie

Site Web Chaîne de vie

L’unité d’apprentissage comprendra un cahier de l’élève, un guide de l’enseignant, des jeux de cartes et des vidéos. On y retrouvera aussi un site Web interactif où les jeunes et toute autre personne intéressée pourront trouver réponse à leurs questions et joindre une longue chaîne humaine. Le site proposera des activités complémentaires, des histoires touchantes, des vidéos ainsi qu’un blogue.

temoignage-josianne-dubois-chaine-vie

Témoignage de Josianne Dubois, le premier maillon de la chaîne…

Un partenaire principal tout indiqué

Après avoir fait l’objet d’un projet pilote auprès de 7 000 élèves provenant de six écoles secondaires à travers la province au cours des six dernières années, le projet Chaîne de vie sera déployé dans les écoles secondaires publiques du Québec à l’hiver 2014, et ce, largement grâce à l’appui financier du partenaire principal, Desjardins.

Le comité pédagogique de Chaîne de vie a donné deux présentations sur le projet lors du congrès de la Société pour la promotion de l’enseignement de l’anglais, langue seconde, au Québec (SPEA Q) qui a eu lieu dernièrement.

« C’est avec fierté que nous avons décidé de nous associer au projet Chaîne de vie, car sensibiliser les jeunes au don d’organes, c’est aussi poser un grand geste de solidarité sociale, » explique Linda Fiset, première vice-présidente Caissassurance institutionnelle et Assurance directe chez Desjardins.

Le partenariat avec Desjardins permettra à plus de 25 000 élèves de différentes commissions scolaires d’être sensibilisés à la question du don d’organes et de tissus, chaque année. Le projet s’enrichit encore plus lorsqu’on
ajoute le rôle d’ambassadeur que joueront ces élèves. Si l’on estime que, dans le cadre du projet, ils devront en parler avec les membres de leur famille et leurs amis, il est réaliste d’avancer qu’entre 125 000 et 250 000 personnes pourraient être touchées par le message annuellement.

Aucun commentaire pour le moment.