Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Prix d’excellence de la FCSQ 2012-2013

Prix d'excellence 2012-2013 - Projets soumis

Catégorie Secondaire

Commission scolaire et planète Terre
| Par la FCSQ

bandeau_secondaire

Commission scolaire des Bois-Francs

La réussite va plus loin que la matière

Le CFER Normand-Maurice, un projet démarré par le fondateur Normand-Maurice de la Commission scolaire des Bois-Francs, offre de multiples retombées aux élèves en difficulté ainsi que pour l’environnement. Il leur permet d’espérer un emploi et d’agir pour protéger la planète. En 2012, les bénévoles ont effectué une collecte record de 36 000 livres de matériel informatique que les élèves du CFER ont remis, par un travail de tri et de démantèlement, dans une proportion de 99 % dans un cycle de récupération. Chaque geste compte au CFER et les jeunes du centre l’ont bien compris.

Commission scolaire de La Capitale

Projet FAST pour Formation en Alternance Scientifique et technologique

Des élèves de 4e secondaire de l’école secondaire Vanier sont choyés avec le projet scientifique FAST, formation en alternance à haute teneur  scientifique et technologique car ils peuvent vivre des stages dans les entreprises, particulièrement dans les domaines de la foresterie et de l’environnement. Une centaine d’entreprises sont engagées dans le projet et des organismes comme le CRIRES, le CEFRIO et le CTREQ y sont associés sur le plan de la recherche. Il s’agit d’un projet qui s’étale sur cinq ans, soit jusqu’en 2016, et qui vise à sensibiliser les élèves aux sciences et à ses opportunités de carrière.

Commission scolaire des Chênes

Un monde de découvertes!

Pour faire acquérir à leurs élèves une culture scientifique générale, l’école secondaire Marie-Rivier s’est associée à des partenaires du milieu pour encourager des activités théoriques et pratiques. Ils ont ainsi pu visiter le Cosmodôme de Laval, le Musée Armand-Frappier notamment et ont été encouragés à poser des actions sur le terrain comme la corvée du nettoyage de la rivière, l’aménagement de bandes riveraines, l’analyse de la qualité de l’eau. Ce programme de sensibilisation a favorisé l’intérêt et la persévérance des garçons et l’éveil scientifique chez les filles.

bandeau_secondaire

 

Commission scolaire de la Côte-du-Sud

Sommet des parlements étudiants

Le Sommet des parlements étudiants, parrainé par les Parlements au primaire et au secondaire, illustre l’importance accordée par la Commission scolaire de la Côtedu-Sud à mettre l’élève au cœur de ses priorités. Pendant ce sommet, des débats se sont tenus avec 125 élèves de différents  établissements primaires et secondaires. Au terme de ce projet, deux porte-parole ont été désignés pour témoigner de leur expérience et de leurs recommandations auprès du conseil des commissaires.

Commission scolaire des Découvreurs

La rivière Lorette est entre bonnes mains

Depuis 10 ans maintenant existe une corvée de nettoyage de la rivière Lorette parrainée par les villes de l’Ancienne-Lorette et de Québec. C’est la  polyvalente de l’Ancienne-Lorette qui a pris en charge le projet où des élèves sont sensibilisés à la cause de l’environnement puis invités à nettoyer la rivière. Ce sont 250 élèves et une vingtaine d’adultes qui ont été mobilisés cette année pour couvrir la presque totalité du cours d’eau. Les enseignants les accompagnent dans ce projet de même que le Parc technologique de Québec qui voient à leur offrir aide et informations quant aux carrières  rattachées à ce secteur d’activité.

Au fil de l’eau

Les sciences étaient à l’honneur au Collège des Compagnons avec le projet Au fil de l’eau. Pour établir des liens avec les élèves de 3e année, les élèves de 1re secondaire du programme Protic ont choisi de travailler sur le même thème qu’eux, l’eau potable. Ils ont collecté l’eau dans leur environnement l’ont traitée et analysée de nouveau pour voir si leur traitement était réussi. Ensuite, ils ont réalisé un exposé de vulgarisation scientifique pour  permettre aux plus jeunes de comprendre leur expérience scientifique.

Commission scolaire des Draveurs

Le compostage, la récupération, c’est possible au secondaire!

L’école secondaire du Versant s’est mobilisée autour d’un enjeu commun : la récupération des matières résiduelles, le compostage et la récupération à l’école. Le personnel a soutenu les élèves pour les sensibiliser à l’importance de l’environnement et des conséquences d’une mauvaise gestion des  matières. Un projet de recherche-action a été mis en place, des zones problématiques ont été identifiées à l’école de même que des méthodes de  récupération et de compostage. Le projet a valu à l’école de nombreux prix dont le Premier prix au Gala de l’environnement de l’Outaouais, et  récipiendaire de la bourse Fonds métro éco école.

bandeau_secondaire

 

Commission scolaire de l’Estuaire

Cantine coopérative Les Cop’s

L’école secondaire Serge-Bouchard a mis sur pied une coopérative, la cantine coopérative Les Cop’s parce qu’elle représente un bon modèle d’affaires qui favorise l’entraide, le partage et l’effort commun des élèves. Cette coopérative leur montre aussi les principes de la démocratie. Les élèves  participent à un réel conseil d’administration. Ils sont élus démocratiquement et ont été impliqués à toutes les étapes de la réalisation de la cantine. Soulignons que la cantine a bénéficié du soutien financier de la Caisse Desjardins de Hauterive qui a consenti un don de 5 000 $ pour le démarrage et le roulement de la cantine.

Commission scolaire De La Jonquière

Entrepreneuriat et sciences, un heureux mélange!

Il y a trois ans, en vue de développer la curiosité scientifique et les qualités entrepreneuriales des élèves, la polyvalente de Jonquière a élaboré une option qui réunit l’entrepreneuriat et les sciences. Les élèves s’engagent à fond dans différents projets scientifiques. Avec 10 périodes de sciences-entrepreneuriat, le sentiment d’appartenance et la persévérance scolaire sont accrus sans oublier l’attrait que les sciences provoquent chez les élèves.

Commission scolaire des Hautes-Rivières

Une chaire de recherche sur les sciences

La Direction générale de la Commission scolaire des Hautes-Rivières agit comme coordonnatrice de l’important projet de Chaire de recherche pour promouvoir l’intérêt des jeunes à l’égard des sciences et de la technologie. Cette chaire est menée par l’Université du Québec à Montréal et l’Université de Sherbrooke. D’autres commissions scolaires, la Commission scolaire Marie-Victorin, celle des Grandes-Seigneuries, de Montréal, de la Rivière-du-Nord et les trois commissions scolaires de l’Estrie y sont associées. Ainsi, cette chaire permettra de mieux comprendre les facteurs qui déterminent l’intérêt ou le désintérêt des jeunes pour les sciences, de mieux identifier des stratégies d’intervention et d’accompagnement pour les éveiller et les stimuler sur ce plan. Au total, 15 chercheurs dont deux titulaires contribueront aux différents travaux de recherche sur les sciences et la technologie qui s’étendent sur une période de cinq ans.

bandeau_secondaire

 

Commission scolaire des Hauts-Cantons

Une Cité-école au cœur de sa communauté

La polyvalente Louis-Saint-Laurent a pris les grands moyens pour rejoindre sa communauté et la mobiliser avec la Cité-école. Cette expérience  originale et novatrice consiste pour l’école à s’ouvrir à son milieu et à susciter le partenariat. L’élève est devenu un citoyen, le conseil des élèves est devenu le Parlement au secondaire, etc. Dans les villages où le taux de décrochage est élevé, le personnel s’est déplacé pour remettre les bulletins, les
enseignants ont intégré leur matière en tenant compte de leur milieu notamment. L’idée de la Cité-école a suscité l’intérêt du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation de territoire qui la finance sur une période de cinq ans.

Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

Pédale vers ton avenir

Depuis sept ans maintenant, la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean vit un partenariat des plus intéressants et innovateurs avec le milieu et l’industrie, Pédale vers ton avenir. Ce projet permet de stimuler les élèves de troisième secondaire à s’intéresser aux sciences. Comme le nom l’indique, Pédale vers ton avenir consiste pour eux de fabriquer une pédale de vélo en aluminium et de participer à tous les stades de sa production, du dessin jusqu’à sa fabrication en uréthane, sous la direction de l’enseignant qui agit comme un superviseur d’usine. L’œuvre gagnante présentée au gala de fin d’année donne à son récipiendaire la chance de voir sa pédale moulée en aluminium installée sur un vélo. C’est ainsi que les services éducatifs de cette commission scolaire contribuent à donner aux élèves le goût des sciences tout en leur offrant la chance de vivre une expérience concrète du marché du travail et de l’industrie de l’aluminium.

bandeau_secondaire

 

Commission scolaire de Laval

Eau secours

Eau secours, un projet, qui s’échelonne sur trois ans à l’école Horizon Jeunesse, constitue une démarche environnementale en faveur de l’art engagé des élèves. Le projet Eau secours s’est concrétisé par la création d’une pièce de théâtre pour sensibiliser les gens à l’eau où des élèves deviennent acteurs et ambassadeurs d’un message. Ils ont aussi eu à créer une mappemonde en bouteilles d’eau recyclées recueillies par l’ensemble des élèves de l’école (3 000 bouteilles) et à organiser une exposition permanente sur la valeur environnementale qu’est l’eau et le recyclage sur un mur de l’école. Ces actions bien concrètes ont permis de lancer ces messages importants à la population, comme quoi l’environnement c’est important.

Expo-Sciences

À l’école Saint-Maxime on a tenu un événement, l’Expo-sciences Saint-Maxime qui a permis aux élèves de présenter des projets scientifiques qu’ils préparaient depuis quatre mois. D’autres élèves et des invités ont pu visiter les différents stands qui portaient sur l’environnement, sur des solutions à des problèmes de société comme les énergies renouvelables, des améliorations énergétiques pour les habitants des pays défavorisés, des problèmes de santé et bien d’autres sujets, choisis par les élèves.

Les réseaux sociaux pour sensibiliser les élèves à la cyberintimidation

Dans le but de faire réfléchir les élèves sur la valeur du respect sous toutes ses formes, ils ont présenté une création théâtrale en lien avec la lutte contre la violence et l’intimidation sur les médias sociaux leur a été présentée. C’est avec la collaboration du Service de police de Laval que le projet a pris forme afin de sensibiliser les élèves au respect des autres à l’école Curé-Antoine Labelle.

bandeau_secondaire

 

Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys

Une plateforme pour s’exprimer

Pour répondre à une demande, il y a quelques années, de la présidente de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, Mme Diane Lamarche-Venne, afin que les élèves disposent d’une plateforme pour s’exprimer, la Table unifiée des conseils d’élèves a été créée. Cette table regroupe les présidents de chacune de ses douze écoles secondaires. À quelques reprises durant l’année, les élèves délégués de chacune des écoles se rencontrent sous la gouverne de la direction générale pour leur faire part de leurs attentes et préoccupations. À la fin de l’année, ils présentent leurs   recommandations au Conseil des commissaires. Par exemple, au cours de la dernière année, les élèves se sont montrés particulièrement intéressés par la question du développement durable et par la prévention de l’intimidation.

Commission scolaire Marie-Victorin

Un geste de solidarité sociale unique

Les yeux des adolescents brillent à l’école Hélène-de-Champlain surtout depuis que l’école a créé un jardin collectif qui dessert la communauté, en partenariat avec l’organisme L’entraide. En fait, l’école accueille de jeunes adolescents qui ont de graves troubles de conduite et de comportement provenant de trois commissions scolaires de la région. Environ 50 jeunes la fréquentent. Au total, 130 familles sont desservies dans ce milieu défavorisé. Côté écologique, les légumes frais et biologiques ne « voyagent » pas puisque les livraisons sont faites à pied, l’eau de pluie est récupérée, des capteurs solaires actionnent les pompes et les semences sont récupérées. L’engouement est palpable dans ce milieu scolaire qui a reçu par ailleurs de nombreux prix au cours des années dont le 1er prix de Forces avenir, La Palme verte de la Fondation Muséums natures et le prix Coup de cœur
de la Fondation québécoise en environnement.

Le CFER recycle à plein régime

À l’école Monseigneur-A.-M.-Parent on recycle à plein régime et ce sont les élèves inscrits au CFER qui en profitent le plus. Atteints d’une déficience intellectuelle légère ou de graves difficultés d’apprentissage, ils trouvent une voie intéressante pour leur avenir dans le domaine du recyclage. Ce  CFER se spécialise dans la récupération et le tri-démontage de produits électroniques pour la communauté et les entreprises.

bandeau_secondaire

 

Commission scolaire de Montréal

Une collecte qui rapporte

L’école internationale de Montréal a créé, en 2011, une alliance intéressante avec la ville de Westmount pour effectuer le tri des matières recyclables tous les midis à la cafétéria et à la salle du personnel avec la participation des élèves et des enseignants. Chaque jour, ce sont trois bacs différents, (résidus, recyclage, poubelles) qui sont installés et la ville passe à tous les lundis pour la collecte des bacs.

Festi-sciences

Depuis quelques années, l’école Lucie-Pagé organise le Festi-Sciences, où plus d’une centaine d’élèves de tous les niveaux y présentent, devant le public, un projet technoscientifique qu’ils ont réalisé pendant l’année scolaire. Les visiteurs du salon peuvent ainsi découvrir une panoplie de sujets liés aux domaines scientifiques et technologiques. C’est en collaboration avec de nombreux partenaires comme Hydro-Québec, le Conseil du développement du loisir scientifique et le Collège international des Marcellines que l’activité peut se réaliser chaque année pour le plus grand bénéfice des élèves. Ces derniers deviennent alors des vulgarisateurs scientifiques pour le grand public.

Réduire les déchets en classe

Une activité liée à l’environnement a été menée à l’école Saint-Luc. Elle a débuté par une présentation d’un atelier offert par une animatrice de l’éco-quartier Notre-Dame-de-Grâce, sur la réduction des déchets et la présentation du documentaire La PouBelle Province, portant sur la gestion des  déchets au Québec. Les élèves ont aussi pu en apprendre plus sur la construction d’une vermicompostière pour montrer l’importance de cet habitat pour les vers et leur contribution à l’environnement. Une expérience que les élèves ont beaucoup appréciée.

Une autre façon d’agir

Créé en 2002, le cours de plein air Saint-Henri offre aux élèves la chance d’effectuer des expéditions qui se déroulent en forêt. L’expérience cette  année a été l’occasion rêvée pour eux d’apprendre à vivre en harmonie avec leurs pairs et avec la nature. Les moyens de transport non polluants  comme la marche, le vélo ou les transports en commun sont privilégiés pour pratiquer ces loisirs. Depuis l’instauration de ce projet, près de 325 jeunes y ont participé avec une équipe de six accompagnateurs.

Commission scolaire de la Moyenne-Côte-Nord

La croissance de cristaux remporte des prix

À l’école Monseigneur-Labrie, l’expérience scientifique de la croissance des cristaux a remporté à trois reprises, au cours des quatre dernières années, le classement de première au Canada. Il s’agissait pour les élèves de cinquième secondaire, dans le cadre du cours de chimie de faire croître, en  l’espace de cinq semaines, le plus beau et le plus gros cristal possible. L’activité sur la croissance de cristaux s’est inscrite dans le cadre de la Semaine nationale de la chimie organisée par l’Institut de Chimie du Canada.

bandeau_secondaire

 

Commission scolaire des Navigateurs

Planif’Action pour le climat

À l’école secondaire de l’Horizon, l’environnement constitue une valeur importante et Planif’Action permet à l’élève d’agir et de se responsabiliser. Durant une période de l’année, il a dû comprendre et réagir aux impacts de l’effet de serre accentué par l’homme tout en ayant en tête la présence de l’effet de serre naturel sur notre planète. Le projet a consisté à faire des démarches scientifiques et à agir sur son environnement. L’élève a dû choisir deux gestes qu’il a réalisés et qui ont été affichés sur le mur du citoyen éco-responsable à l’entrée de l’école.

Commission scolaire des Navigateurs

Purimax – Une façon innovatrice d’améliorer la qualité de l’air ambiant

Gagnante du Concours québécois en entrepreneuriat en 2011, gagnante du Rallye provincial d’entrepreneur, finaliste à l’Expo-sciences pancanadien, les honneurs et la notoriété de l’école secondaire de l’Horizon ne manquent pas depuis deux ans, et ce, depuis que Purimax, une jeune coopérative à  caractère scientifique, a été mise en place.Purimax offre un service innovateur et différent : la dépollution de l’air ambiant par des plantes. Elle tire  son origine de recherches antérieures effectuées par la NASA. Elle rassemble près de 20 jeunes de l’école qui s’investissent à améliorer la qualité de l’air dans les classes, les bureaux et aussi dans des maisons. C’est ainsi que laprésence de certaines plantes et de murs végétaux à l’école permettrait d’améliorer la qualité de l’air. Purimax leur a aussi permis d’explorer d’autres volets, celui de l’entrepreneuriat, des sciences et de l’environnement.

Commission scolaire des Phares

L’agence de presse du Mistral

Pour que les élèves développent l’esprit coopératif et qu’ils comprennent mieux que la contribution de chacun est nécessaire dans l’atteinte d’un but commun, l’école Le Mistral a développé un projet qui a favorisé la promotion des succès des élèves par d’autres élèves en les publicisant sur le Web au cia.mistral.csphares.qc.ca. Ainsi, chaque élève du cours a eu des tâches à accomplir en vue de réaliser des reportages. Les élèves ont ainsi pu prendre conscience de leur place de citoyen dans la société.

bandeau_secondaire

 

Commission scolaire Pierre-Neveu

Voyage scientifique

À la polyvalente Saint-Joseph, on attire les élèves pour les sciences à travers un voyage d’une semaine en Floride. Durant leur séjour l’an dernier, ils ont visité le Kennedy Space Center et ont eu l’occasion de rencontrer un astronaute de la NASA. Ils ont aussi visité des parcs thématiques de Disney, soit Epcot Center et Animal Kingdom. Chaque jour, le but était de leur faire découvrir une attraction en lien avec les sciences et de leur montrer qu’elles sont présentes un peu partout comme dans les parcs d’amusement. Pour être éligible, l’élève a dû suivre les cours de physique et de chimie notamment. Depuis la mise sur pied de cette activité, certains élèves envisagent déjà choisir un programme enrichi en sciences.

Commission scolaire des-Portages-de-l’Outaouais

Le bio-compostage

À l’école secondaire Grande-Rivière, on utilise une méthode qui fait ses preuves pour gérer la gestion des matières résiduelles. L’opération  bio-compostage est faite en partenariat avec la ville de Gatineau pour les affiches et les bacs de 80 litres, avec l’organisme Enviro Éduc-Action pour la formation, et l’épicier Métro pour l’aide financière. La démarche consiste pour les élèves et le personnel de l’école à déposer leurs matières organiques dans les cinq bio-bacs répartis stratégiquement dans cinq locaux bien identifiés. Dans la deuxième phase du projet, l’école compte utiliser de la vaisselle entièrement compostable.

Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

Magasin scolaire 3R

La mise sur pied du magasin scolaire à l’école secondaire Charles-Gravel rapporte beaucoup à tous les élèves. En plus de récupérer à la fin de l’année scolaire le matériel, les effets scolaires non utilisés ainsi que les vêtements, les élèves apprennent l’importance de conserver le matériel encore utilisable, à donner aux autres et aussi à travailler car certains d’entre eux obtiennent un emploi au magasin durant l’année et même l’été. Le Magasin scolaire 3R constitue une excellente façon de contribuer à réduire de façon considérable la quantité de matériel jeté et aussi à développer leur fibre  entrepreneuriale.

bandeau_secondaire

 

Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles

Expo-sciences 2013

L’Expo-sciences à l’école est une compétition scientifique ouverte à tous les élèves qui consiste à réaliser un projet novateur qui tient compte de leurs intérêts tout en appliquant une démarche scientifique. Cette année, 22 élèves ont présenté 10 projets scientifiques qui ont privilégié particulièrement l’environnement.

La Coopérative jeunesse Le Boiselier –Un impact certain sur la planète

L’action de planter des milliers d’arbres a un impact certain sur la planète. C’est ce que vise chaque année la Coopérative jeunesse Le Boisselier de l’école secondaire d’Oka. Créée en 2009 par des élèves et leurs enseignants, la coopérative favorise notamment la plantation d’arbres. Depuis sa création, 2 500 arbres sont plantés chaque année par les élèves. Au total, ce sont 8 500 arbres quiont été plantés et qui ont permis de reboiser les terres abandonnées et certains secteurs du parc national d’Oka.Ce projet répond donc à divers objectifs : motiver l’élève à persévérer, développer sa conscience environnementale et favoriser son implication comme citoyen.

Commission scolaire Du Val-des-Cerfs

Valoriser la participation des élèves à la vie démocratique

Pour obtenir une meilleure compréhension du système scolaire et de la démocratie, la Commission scolaire du Val-des-Cerfs a mis en place des activités éducatives pour favoriser l’engagement civique des élèves. Recrutés au sein des conseils d’élèves deux simulations de conseil d’élèves-commissaires ont eu lieu cette année pour leur permettre de connaître le conseil des élèves des écoles, le conseil des commissaires et le président de ce  conseil. Les activités leur permettent d’exprimer leurs préoccupations et d’être entendus par l’une ou l’autre de ces instances.

Un spectacle qui encourage l’esprit de coopération

À l’école secondaire Joseph-Hermas-Leclerc, les élèves développent notamment leur esprit coopératif en organisant chaque année depuis sept ans un spectacle en l’honneur d’Opération Enfant Soleil. Les jeunes s’enrichissent tout au long des six mois précédant le spectacle et développent des  compétences, des talents et bien sûr leur esprit de coopération. Ils apprennent à se connaître et à travailler ensemble pour un but et une cause  commune, l’Opération Enfant Soleil.

Aucun commentaire pour le moment.