Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Mars 2013

Le Web et la vidéo

Comment les rendre plus percutants dans le milieu scolaire
Carl-Frédéric De Celles Président d'iXmédia cfd@ixmedia.com

Carl-Frédéric De Celles
Président d’iXmédia
cfd@ixmedia.com

L’avènement de sites comme YouTube et Viméo, deux réseaux sociaux facilitant la diffusion de courtes vidéos, a largement démocratisé l’usage de ce « média » dans les organisations comme les  commissions scolaires. En effet, à l’heure où les internautes ont de moins en moins d’attention pour les longs textes, plusieurs organisations préfèrent la vidéo pour communiquer leurs messages. De plus, l’effet « viral » qu’on associe parfois à ces plateformes permet (parfois) une très grande diffusion sur les réseaux sociaux.

Le piège ici est de considérer YouTube comme un simple hébergeur de vidéos, et de penser qu’on peut produire des capsules intéressantes simplement avec les « moyens du bord ». Voici donc quelques conseils pour simplifier la vie et assurer que les efforts des commissions scolaires ne soient pas inutiles.

Un minimum de qualité

Bien que les outils technologiques (caméras, logiciels de montage, etc.) soient maintenant démocratisés, il est important d’éviter de penser que des capsules vidéo se font sans effort, tant au niveau de la méthode que de la technologie. Un scénario, un texte, une stratégie dans la livraison du message sont tous des éléments essentiels à la préparation d’un tournage.

Des réseaux sociaux

Beaucoup de gens associent YouTube à une plateforme d’hébergement de vidéos. C’est vrai en partie, mais ce sont également et surtout des réseaux sociaux qui interagissent fort efficacement avec d’autres (notamment les blogues, Facebook et Twitter) pour diffuser et dupliquer votre message. Ils récoltent également les commentaires et les appréciations sur chacune de vos productions. Il ne faut pas oublier d’en tenir compte.

Disponible partout

Le grand avantage de ces plateformes est la diffusion universelle des productions. En effet, il existe aujourd’hui des télévisions incorporant YouTube. Les iPad, AppleTV, iPhone et Androïd de ce monde ont également des applications donnant un accès direct à YouTube. Pour en profiter pleinement, il est recommandé de rendre vos productions disponibles à la meilleure qualité possible (HD), question d’être optimisées pour l’ensemble des plateformes (à partir de la source haute qualité, YouTube comme Viméo sont capables de produire les déclinaisons nécessaires à tous les types d’écran).

La mesure des résultats

Ces plateformes vous fournissent des statistiques très intéressantes sur la diffusion et le partage des vidéos hébergées. Vous pouvez savoir qui les a reprises, quand et comment elles ont été visionnées, etc. Dans un processus d’amélioration continue, les statistiques sont essentielles pour mieux travailler : d’une part, vous pourrez évaluer ce qui plaît, d’autre part, vous pourrez voir comment les gens les utilisent. À vous de corriger le tir et d’ajuster votre production.

Web copie

Trouver le bon ton

Écouter quelqu’un lire un texte pendant 5 minutes n’est pas nécessairement une belle et bonne expérience de communication. Garder toujours en tête les gens à qui vous vous adressez. On attribue au Web 2.0 un ton plus personnel et décontracté, il ne faut pas non plus tomber dans la facilité ou perdre son sens de la politesse. Donc, il faut trouver le bon ton, adapté aux interlocuteurs et à l’acteur principal. Si l’acteur principal n’est pas une vedette de l’écran, il y a sûrement des approches originales pour passer le message autrement [animation et texte à l’écran, bon coaching, etc.]. Le ton doit toujours être au
service du message. N’exagérez pas non plus. Trop vouloir parler aux jeunes, par exemple, peut nous faire tomber dans le cliché et faire perdre beaucoup de crédibilité à l’organisation. N’oubliez pas aussi que ces vidéos ont une longue vie sur Internet.

En direct ?

La prochaine vague est la diffusion large en direct. Ce qui s’appelait du « streaming » et qui coûtait une fortune à une certaine époque est maintenant en phase de démocratisation. Il est aujourd’hui très facile de brancher un lien vidéo dans votre ordinateur et au moyen d’un logiciel gratuit de diffuser sur une plateforme de diffusion en direct, comme uStream ou LiveStream. On peut même le faire à partir d’un téléphone intelligent, avec une qualité parfois surprenante.

Que de possibilités pour le milieu scolaire! L’avenir s’annonce effervescent et suivre l’évolution de la technologie s’avère donc une voie à suivre pour être dans le ton dans le réseau public d’éducation.

Aucun commentaire pour le moment.