Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Décembre 2011

Laurent Matte en tournée dans le réseau scolaire

| Par Marie Blouin, conseillère en communications, FCSQ - mblouin@fcsq.qc.ca
Laurent-Matte2_haute-résolution

Laurent Matte

Laurent Matte est président de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec depuis quatre ans. C’est avec beaucoup  d’enthousiasme qu’il a accordé une entre vue au Savoir pour faire part des prochains défis qui le conduiront notamment dans une  tournée pour rencontrer les intervenants du milieu scolaire. Deux aspects le motivent particulièrement : le projet de loi no 21 qui réserve des activités aux conseillers d’orientation et à d’autres professionnels auprès des clientèles plus vulnérables, la valorisation de la profession et son apport dans la réussite et la persévérance des élèves.

« La pratique s’est modernisée au fil des ans. Je souhaite rajeunir l’image du conseiller d’orientation dans le milieu scolaire. »

Ce récipiendaire de la médaille de bronze de l’Ordre du mérite de la FCSQ (2007) partira bientôt à la rencontre du milieu scolaire pour  faire connaître à ses acteurs leur tout nouveau Guide d’évaluation en orientation et ainsi favoriser la modernisation de l’orientation,  entre autres, dans le contexte du projet de loi no 21. « Cette loi ne réinvente pas nos pratiques, mais vient offrir une protection parti culière pour les personnes souffrant de problèmes de santé mentale ou neuropsychologiques. D’année en année, on constate avec plaisir  que de plus en plus d’élèves HDAA complètent leur diplôme au secondaire et rentrent au cégep. Mais ces jeunes ont souvent  besoin d’une intervention particulière et c’est le rôle du conseiller d’orientation de contribuer à identifier le problème, leur faire  découvrir leur identité et les possibilités qui s’offrent à eux. Il est important que les services d’orientation soient réfléchis en profondeur
pour bien répondre aux besoins des élèves. C’est un important travail de concertation, mais l’impact sur les jeunes en vaut la peine ».

L’ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec regroupe 2 400 membres. il voit notamment à soutenir ses membres  dans le maintien et le développement de leurs compétences professionnelles.

apple-256261_1280Souvent méconnu et discret dans le milieu scolaire, le conseiller d’orientation a beaucoup de responsabilités dans l’épanouissement des élèves et face à leur réussite. Il leur permet de découvrir leur personnalité et d’explorer le monde des professions. Il agit comme expert  dans la relation identité/études/travail du jeune et contribue à combler des besoins en main-d’œuvre en lui faisant découvrir des  métiers et des carrières d’avenir. Grâce à son soutien, les élèves ont plus de chance de persévérer et de réussir puisque, selon M. Matte,  « pour persévérer, il faut un but; plus leur choix de carrière est clair, meilleures seront leurs chances de réussir. »

Non seulement active auprès des jeunes, la profession offre aussi des services à la population pour favoriser l’employabilité et  l’intégration socioprofessionnelle. L’Ordre a aussi la préoccupation d’aider les parents et de les rassurer. Un espace virtuel  (choixavenir.ca/parents) a ainsi été créé pour les aider à accompagner leurs enfants dans leur orientation scolaire et professionnelle au secondaire.

Le mandat est large et varié à l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation et le président, Laurent Matte, souhaite,  particulièrement pour le milieu scolaire, travailler davantage et en concertation avec les gestionnaires pour étudier les besoins  existants, voir si les ressources en orientation y répondent adéquatement et pour trouver des solutions pour améliorer les services aux élèves. « La communication entre nous tous a intérêt à être intensifiée pour maintenir cette position enviable que nous avons partout dans le monde. D’ailleurs, je suis particulièrement fier d’annoncer que c’est au Québec que se tiendra, en 2014, le colloque mondial de l’orientation. »
Pour plus d’information sur l’ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec et le projet de loi no 21, consultez le site
www.orientation.qc.ca

 

Aucun commentaire pour le moment.