Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Décembre 2011

En route vers le changement

| Par Josée Bouchard, présidente, FCSQ
photo_presidente-FCSQ-2014-2015-WEB

Josée Bouchard
Présidente
FCSQ

Les dernières semaines ont été assez mouvementées et intenses sur divers plans. J’ai poursuivi ma  tournée dans les régions du Québec pour discuter avec nos partenaires des enjeux du système public  d’éducation, participé aux 2es Rencontres interrégionales sur la persévérance et la réussite scolaires et, le point culminant a été l’adoption du plan d’action Pour un renouvellement des commissions  scolaires. Ce plan permettra aux commissions scolaires d’améliorer leurs services et leur efficacité  dans le plus grand intérêt des élèves et du personnel en place.

La Fédération a été propulsée sur la scène publique lors de la tenue d’une conférence de presse le 21  octobre qui avait pour but de présenter les grandes lignes de ce plan d’action. Dans un élan spontané  de solidarité, les directeurs généraux et les élus scolaires se sont mobilisés pour m’appuyer dans cette déclaration publique. Ce moment historique très émouvant m’a donné l’énergie de poursuivre ce  combat qui m’est cher : prendre conscience et reconnaître que les commissions scolaires ont été  créées d’abord pour que tous les élèves, jeunes et adultes, bénéficient des mêmes services éducatifs de qualité, qu’ils proviennent de  milieux riches, de milieux pauvres, de petites écoles éloignées, d’écoles à vocation particulière ou non. Comme l’a dit Paul Gérin-Lajoie un des pionniers de la Révolution tranquille : « Il faut se méfier de ces débats de structures qui m’apparaissent assez clairement des  faux-fuyants lorsqu’on devrait se préoccuper des débats de fond. » Pour moi, le débat de fond c’est l’élève et son bien-être.

Cette conférence de presse avait pour but aussi de mettre en garde les délégués du Parti libéral du Québec réunis en congrès, la fin de  semaine du 21 octobre, au sujet des conséquences désastreuses contenues notamment dans la résolution portant sur les bonis aux écoles performantes. Heureusement, l’action médiatique a porté des fruits puisque les délégués du Parti libéral ont retiré leur position de même que celle d’amputer le budget des commissions scolaires de 100 M$ par année pendant trois ans. Cette conférence de presse, diffusée en  direct sur RDI, a suscité plus d’une trentaine d’entrevues. Dans l’ensemble, les commentaires des médias ont été fort positifs et  encourageants.

Un plan d’action moderne qui tient compte des attentes de la population

Nous avons adopté un plan d’action de deux ans pour le renouvellement des commissions scolaires, lequel, j’en suis convaincue, saura  répondre aux attentes de la population. Il découle de la tournée des régions que j’entreprends depuis septembre, laquelle m’amène à  prendre le pouls de la population  et des partenaires sur le système public d’éducation.

Ce plan vise au premier chef la réussite des élèves. Je tiens à rassurer le personnel des écoles et des services des commissions scolaires que ce plan n’a pas un objectif strictement budgétaire. Parmi les buts que nous poursuivons : poser des actions pour optimiser la réussite et la persévérance des élèves, mobiliser tout le personnel pour faire en sorte que nos élèves réussissent, soient heureux et fiers de  fréquenter l’école publique. Ce que nous allons vivre n’est pas un changement de structure, mais un changement de culture des pratiques de gestion. Or, pour réaliser efficacement ce plan d’action, j’ai besoin de l’appui de tous, élèves, parents, personnel du milieu scolaire,  partenaires et de la population en général. Je vous invite à consulter ce plan sur notre site Internet.

La tournée m’indique que nous ne faisons pas fausse route actuellement même si nous reconnaissons que nos pratiques doivent changer et se moderniser pour suivre le contexte actuel, économique et technologique notamment. Les partenaires rencontrés expriment leur  grande satisfaction à l’égard des services rendus par les commissions scolaires et leur contribution importante dans leur milieu. Ils sont préoccupés en grande partie par la formation professionnelle, la persévérance scolaire des élèves et le soutien accru qu’on devrait offrir  aux enseignants pour mieux remplir leur rôle. Les partenaires se disent ouverts et veulent s’investir davantage dans la cause de  l’éducation publique avec leurs nombreux partenaires de la collectivité.

Enfin, notre collaboration aux 2es Rencontres interrégionales sur la persévérance et la réussite scolaires qui ont eu lieu récemment  inspire aussi notre réflexion dans notre plan d’action entourant l’éducation et notre importante contribution démocratique au  développement de l’éducation publique au Québec. Ce sont d’ailleurs des thèmes qui seront abordés lors du Sommet sur l’éducation que  nous tiendrons les 31 mai et 1er juin prochains au Centre des congrès de Québec. Ce sera une occasion formidable pour convier tous les acteurs et les partenaires socioéconomiques à se donner une vision commune pour favoriser la réussite des élèves, jeunes et adultes, et  contribuer à améliorer le système public d’éducation. En attendant ce grand moment, j’en profite pour vous souhaiter de Joyeuses Fêtes!

Aucun commentaire pour le moment.