Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Juin 2011

Agissons autrement grâce à la dictée P.G.L.

| Par François Gérin-Lajoie, président, Fondation Paul Gérin-Lajoie
FGL

François Gérin-Lajoie Président Fondation Paul Gérin-Lajoie

Sa détermination, son enthousiasme et des idées plein la tête, telles sont les premières impressions qui découlent de cette entrevue  réalisée avec l’un des fondateurs de La Dictée P.G.L., François Gérin-Lajoie, fils du célèbre père, Paul Gérin-Lajoie, lorsqu’il nous parle du lancement de la 21e édition de la populaire Dictée P.G.L., l’une des plus importantes activités pédagogiques à se dérouler dans les  écoles primaires du Québec. Le thème de cette année : le développement durable.

La Dictée P.G.L. a démarré bien modestement il y a de cela 21 ans, à partir d’une idée de Paul Gérin-Lajoie et de son fils François Gérin-Lajoie, aujourd’hui président de la Fondation. « Nous voulions implanter un projet éducatif rassembleur pour communiquer notre  passion en faveur du droit des enfants à l’éducation dans le monde. Quelques personnes, l’ex-ministre de l’Éducation, Michel Pagé  (1990-1992), des commissions scolaires de Montréal et des gens d’affaires ont cru en nous et nous ont donné la chance de mettre sur pied La Dictée P.G.L. ». Dès la première année, 515 écoles du Québec ont participé.

Vingt ans plus tard, ce sont plus de 3 360 000 écoliers du primaire de la majorité des commissions scolaires qui participent au projet en  provenance du Québec, des autres provinces canadiennes et des États-Unis. À ceux-ci s’ajoutent des centaines de milliers d’écoliers  d’Afrique francophone et d’Haïti contribuant au rayonnement de la francophonie québécoise à travers le monde.

Plus spécifiquement, au Québec, l’an dernier, 169 294 élèves, 7 831 enseignants et 849 écoles ont participé à La Dictée P.G.L. sur le  thème de la biodiversité. Précisons que la dictée est conçue par une équipe de pédagogues externes et qu’un groupe de recherche évalue  aux sept ans la bonne marche de La Dictée P.G.L. Elle est offerte en classes et a plusieurs étapes, dont une régionale et les gagnants qui sont invités à participer à La Grande Finale internationale au mois de mai. Des bourses d’études sont offertes aux trois grands gagnants des deux catégories linguistiques : classes francophones et classes français langue seconde.

Pourquoi et pour qui participer?

study-921885_1280Une école qui s’inscrit à La Dictée P.G.L. contribue à valoriser la langue française, à la faire rayonner dans le temps et cultive un autre  principe qui tient à cœur au président « l’éducation à la solidarité internationale. » « Non seulement cette activité permet d’améliorer la qualité de la langue française, mais elle contribue aussi à amasser des fonds pour permettre aux enfants des pays les plus démunis  d’Afrique ou d’Haïti de recevoir une éducation de qualité grâce à la Cueillette du partage ».

La Cueillette du partage, c’est l’activité de collecte de fonds de l’élève qui sollicite ses parents et ses amis pour tous les mots écrits  correctement lors de La Dictée P.G.L. cette contribution permet aussi aux écoles d’ici de conserver la moitié des sommes recueillies pour financer leurs propres activités en classe; l’autre partie est investie par la Fondation dans des projets de coopération avec d’autres pays.

L’an dernier, la Cueillette du partage a permis d’amasser 1 546 197 $. Ce montant a été partagé entre les écoles canadiennes afin de  réaliser des activités scolaires, et la Fondation Paul Gérin-Lajoie pour ses projets dans les pays d’intervention.

Pour construire un monde plus solidaire et plus équitable, la Fondation Paul Gérin-Lajoie a donc besoin de l’engagement du réseau  scolaire québécois. Une modique contribution de 30 $ par mois, par exemple, assure la fréquentation de l’école à un enfant et lui fournit, de même qu’à toute sa classe, le matériel scolaire essentiel. En 2011, la Fondation a permis à 20 000 enfants et adultes d’être  alphabétisés. En formation professionnelle, ce sont plus de 800 jeunes et adultes qui ont appris un métier et trouvé un emploi.

child-865116_1280Depuis la mise en place de La Dictée P.G.L., la Fondation Paul Gérin-Lajoie a réalisé les activités suivantes sur le plan international

• la construction ou réhabilitation d’écoles (908)
• la restauration de bibliothèques scolaires (200)
• la fourniture de tables-bancs (122 100)
• la formation de volontaires et d’enseignants (près de 800)
• la mise sur pied de cantines scolaires (repas servis annuellement : 180 000)

L’avenir est rempli d’espoir à la Fondation Paul Gérin-Lajoie. D’ici cinq ans, selon son président : « Nous prévoyons élargir la  communauté grâce à l’Internet. D’autres activités en ligne, comme des jeux seront développées pour les jeunes. Nous souhaitons aussi  accroître le partenariat avec d’autres organismes et mettre sur pied des événements à grand déploiement dans le respect de la mission première de la Fondation : faire rayonner la langue française tout en favorisant la coopération internationale pour la réalisation de  l’objectif ultime de son président-fondateur, « l’éducation pour tous ». » En terminant, François Gérin-Lajoie fait l’invitation suivante aux gestionnaires des commissions scolaires : « Nous espérons inscrire le 5 000 000e participant à La Dictée P.G.L. cette année.  Aidez-nous à atteindre cet objectif en inscrivant les écoles. Vous avez jusqu’au 15 janvier pour le faire. Merci! »

Pour vous inscrire à La Dictée P.G.L. : 514 288-3888 ou au numéro sans frais : 1-800 – enFants (363-2687) ou via le portail : www.fondationpgl.ca/portail.

Aucun commentaire pour le moment.