Magazine Savoir FCSQ - Fédération des commissions scolaires du Québec

Mars 2011

Congrès 2011

Les enjeux scolaires comment mieux les communiquer?

| Par Marie Blouin, conseillère en communications, FCSQ - mblouin@fcsq.qc.ca

« Les enjeux livrés à la population influencent la réputation et la crédibilité d’un organisme comme une commission scolaire, d’où  l’importance de bien les identifier et les communiquer. » L’honorable Liza Frulla

LizaFrulla

Liza Frulla

Le congrès La communication politique efficace qui aura lieu dans quelques mois à Montréal sera l’occasion pour les acteurs scolaires d’acquérir des moyens et des façons de faire pour mieux communiquer leurs messages à la population.

L’une des interventions très attendues est celle de Mme Liza Frulla qui portera sur les enjeux scolaires et sur la préparation d’une  campagne électorale. Nous l’avons rencontrée. Pour cette ex-politicienne, les enjeux que le milieu scolaire livre à la population sont  essentiels.Il s’avère important d’abord de bien les identifier, de les communiquer sporadiquement (un à la fois) et d’avoir en tête la  stratégie qui s’articule autour de chaque enjeu. « Les gens doivent saisir l’importance que l’éducation a sur leur vie. Prenons l’exemple  de la persévérance scolaire qui doit soulever l’intérêt des gens et leur engagement pour cette cause collective. Les commissions scolaires sont bien placées pour informer la population et les conscientiser sur ce plan. »

« La principale conclusion du projet de l’OCDE sur les Retombées sociales de l’éducation (SOL) est que l’éducation a un rôle central à  jouer. Elle peut largement contribuer à améliorer l’état de santé, la participation civique et la confiance des individus et à favoriser la cohésion sociale à différentes échelles. » (OCDE, 2010, p. 228).

« Nous sommes actuellement inondés d’informations de toutes sortes qui proviennent de part et d’autre : médias sociaux, journaux,  télévision, etc. Chacun de ces médias est important et rejoint des publics bien précis, des jeunes et des adultes. Il faut en profiter et tous  les utiliser en pensant à l’avance aux difficultés de rectifier le tir en cours de route dans le cas où une information est mal livrée. D’où  l’importance avant de la communiquer de bien réfléchir sur ce que nous avons à dire. »

La démocratie en péril?

apple-256261_1280Quant au peu d’intérêt des gens à voter aux élections provinciale, fédérale, municipale et scolaire, Mme Frulla est d’avis que c’est le cynisme des gens envers la démocratie qui leur donne une excuse pour ne pas se présenter aux urnes. « Certains médias y ont contribué en ne relatant bien souvent que les mauvais coups des politiciens. Pour ce qui est particulièrement de la démocratie scolaire, les gens ne comprennent pas son utilité. Il faut donc l’expliquer, car je crois qu’ils ont oublié avec le temps pourquoi la démocratie scolaire existe. »

 

Sous la forme de discussion au congrès le 27 mai, Liza Frulla traitera de la question des enjeux scolaires, comment mieux les définir et  les communiquer. Elle se joindra aussi à la table ronde portant sur la préparation d’une campagne électorale en compagnie de Mme  Jeanne d’Arc Marcoux, ex-présidente de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries, M. Claude Gélinas, ex-président de la  Commission scolaire des Découvreurs et de M. François Grenon, conseiller stratégique en communication publique, SIVIS Conseil.
Réf. : OCDE (2010), L’éducation, un levier pour améliorer la santé et la cohésion sociale, Paris, Éditions OCDE.

 

Aucun commentaire pour le moment.